in

Pourquoi le gaming en 4K ne mérite-t-il pas d’être développé ?

Certains développeurs estime que les jeux vidéo en 4K sont inutiles Crédits : KC85_U880

À l’heure où la vidéo en 4 K se montre de plus en plus présente, les amateurs de jeux vidéo pourraient voir cela d’un bon œil. Toutefois, les promesses de graphismes exceptionnels ne contrebalancent pas certains défauts rendant l’existence de ces jeux complètement inutile.

La 4 K dans les jeux vidéo ?

La première fois que nous évoquions la 4K, ce fut en 2014. À cette époque, le youtubeur James Tyrwhitt-Drake avait compilé 17 000 clichés fournis par le Solar Dynamics Observatory (SDO) de la NASA afin d’élaborer un timelapse du Soleil en 4 K. Quelques semaines plus tard, le satellite météo russe Elektro L 1 était à l’origine d’une animation de la Terre en 4 K.

Quelques années plus tard, la question de l’arrivée de la 4 K dans jeux vidéo se pose. Rappelons que ce domaine accueille volontiers les dernières technologies et autres avancées. À ce propos, citons par exemple la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Si les fabricants de jeux vidéo vantent les mérites de la 4K, plusieurs développeurs sont récemment montés au créneau. Selon eux, cette surenchère ne peut se faire qu’au détriment des performances et donc, de la jouabilité. Autrement dit, la 4K dans les jeux vidéo ne servirait à rien.

manette jeux vidéo
Crédits : Pixabay

La course aux graphismes

Le magasine spécialisé GameSpot a interrogé le développeur Dino Patti dans un article du 6 novembre 2019. L’intéressé est à l’origine de la fondation de Playdead, un studio de développement danois. Si Dino Patti a depuis créé un autre studio, ce dernier a son avis tranché sur la 4K. Or, l’homme s’est montré plutôt virulent, particulièrement en ce qui concerne les fabricants de matériel. Le développeur estime que ces grandes entreprises ne respectent pas l’évolution naturelle des jeux et imposent la technologie. La 4 K serait inutile car trop gourmande en puissance et nécessitant un matériel de pointe trop onéreux pour la plupart des joueurs.

Guðmundur Hallgrímsson — cofondateur de Klang Games — a également pu donner son avis sur la question. L’intéressé estime que la course aux graphismes est l’affaire de quelques grands fabricants de matériel. Selon lui, la 4K aurait un défaut de taille : la jouabilité. En effet, de tels graphismes ne permettent pas à la plupart des machines de suivre ou encore aux professionnels d’élaborer des jeux dignes de ce nom. De plus, le développeur explique qu’habituellement, les joueurs acceptent volontiers de régler les graphismes un cran en dessous afin de bénéficier d’une bonne fluidité dans le jeu.

Autrement dit, la qualité des graphismes est moins importante que la jouabilité. Cela apparaît logique dans la mesure où jouer avec des graphismes de qualité qui abaissent la fluidité n’a rien de ludique ! En réalité, la FullHD a encore de beaux jours devant elle car la 4K n’est pas prête de s’imposer.

Articles liés :

Une clinique pour traiter l’addiction aux jeux vidéo voit le jour au Royaume-Uni !

L’industrie des jeux vidéo s’engage en faveur du climat

Selon une étude, les jeux vidéo ne seraient pas responsables de la violence chez les jeunes