in

Pourquoi le froid fait-il perdre de l’autonomie aux voitures électriques ?

Crédits : Pixabay

Par temps froid, les voitures à moteur thermique souffrent comme chacun le sait. Cependant, les voitures électriques ne sont finalement pas en reste. S’il n’y a pas de soucis au démarrage, l’autonomie de la batterie peut être réduite d’au moins un quart. Comment cela est-il possible ?

Des bons et des mauvais côtés

Il faut savoir que contrairement aux voitures à moteur thermique, l’automobile électrique démarre sans problème par temps froid. Ainsi, il n’y aura pas de claquement ou râlement du moteur, simplement le bruit de la voiture qui s’allume. Rappelons également que la voiture électrique se préchauffe plus facilement que les voitures thermiques. Celle-ci bénéficie d’ailleurs d’une meilleure stabilité, car le poids de la batterie (généralement située sous son plancher) a pour effet d’abaisser le centre de gravité.

Reste que la terrible vague de froid frappant actuellement le nord des États-Unis a rappelé que même les voitures électriques peuvent être impactées malgré leurs avantages. En effet, de nombreux propriétaires de voitures électriques de différentes marques dont Tesla ont été surpris de voir l’autonomie affichée par grand froid. En effet, par ce type de temps, les véhicules parcourent en général entre 20 et 30% moins de kilomètres que d’habitude.

Crédits : PxHere

Maintenir les performances a un coût

Le fait est que le vortex polaire ayant paralysé le nord des États-Unis a occasionné des températures pouvant aller jusqu’à -50°C ! Or, pour un fonctionnement optimal de la batterie, la température extérieure devrait se situer entre 0 et 45°C. Ainsi, lorsque le froid est trop intense, les électrons Li+ perdent en mobilité dans l’électrolyte. Cela cause une perte de puissance lors de l’utilisation de la voiture, mais surtout lors du chargement de la batterie.

Cette déperdition est évidemment prise en compte par les automobiles qui réchauffent leur batterie afin de maintenir les performances. La chaleur produite peut provenir du moteur (ou des onduleurs) ou encore d’un système électrique prévu à cet effet. Par ailleurs, le système de récupération d’énergie par freinage est également limité. Toutes les précautions visant à maintenir les performances ont donc un coût : une baisse de l’autonomie. En outre, le chauffage à destination des passagers puise également l’énergie nécessaire dans la batterie.

Le but serait donc d’éviter les pannes par temps froid en sortant avec au moins une charge minimale de 20 % ou mieux, recharger la batterie de préférence une heure avant le départ afin de bénéficier de la chaleur du système de recharge.

Sources : Futura SciencesMotor 1

Articles liés :

Grâce au supercondensateur, les voitures électriques n’auront bientôt plus besoin de batteries

Bientôt des voitures électriques capables de se recharger en une minute ?

Pourra-t-on un jour recharger une voiture électrique tout en conduisant ?