in

Pourquoi la récupération du langage en cas de lésion cérébrale est-elle meilleure chez les enfants ?

Crédits : Pixabay / NadineDoerle

En cas de lésion cérébrale, les enfants récupèrent mieux que les adultes au niveau du langage. Selon une étude étasunienne, l’explication se trouve dans le fait que les enfants utilisent leurs deux hémisphères dans la compréhension des phrases, alors que les adultes se servent seulement du gauche.

Une inconnue subsistait

Les adultes utilisent uniquement l’hémisphère gauche de leur cerveau pour traiter la compréhension des phrases parlées. Or, les jeunes enfants utilisent quant à eux leurs deux hémisphères. Il s’agit d’une découverte qui pourrait permettre d’expliquer pourquoi certains individus ayant subi une lésion de l’hémisphère gauche à la naissance peuvent tout de même acquérir les capacités de langage. Dans une publication dans la revue PNAS le 8 septembre 2020, une équipe de chercheurs du Centre Médical de l’Université de Georgetown (États-Unis) ont fait part de leurs avancées. Les chercheurs ont utilisé l’IRM fonctionnelle afin d’examiner 39 enfants et 14 adultes âgés de 4 à 29 ans.

La science sait depuis longtemps que les capacités liées au langage se situent du côté de l’hémisphère gauche chez la plupart des adultes en bonne santé neurologique. Cet hémisphère joue donc un rôle crucial dans la compréhension des phrases. Toutefois, il existe d’autres capacités telles que le traitement de la prosodie et des dispositifs discursifs qui se situent quant à eux plutôt à droite.

Tout comme les adultes, les bébés et enfants en bas âge privilégient l’hémisphère gauche pour la compréhension des phrases. Toutefois, il subsistait une inconnue concernant le fait que chez les enfants, des lésions de l’hémisphère droit peuvent engendrer des déficits du langage.

latéralisation cerveau
Crédits : Chickensaresocute / Wikipedia

Identifier une corrélation avec l’âge

L’IRM fonctionnelle permet de visualiser l’oxygénation et donc l’activation des zones cérébrales dans le temps. Les volontaires ayant participé à l’expérience entendaient des phrases depuis l’intérieur de la machine. Si la phrase était correcte, les individus devaient appuyer sur un bouton. Selon les chercheurs, il s’agit là d’une tâche de compréhension du langage très fiable. Les données récoltées leur ont permis d’analyser le cerveau des volontaires dans sa globalité. L’objectif ? Identifier les zones du cerveau dans lesquelles l’activation du langage faisait l’objet d’une corrélation avec l’âge.

Selon les résultats, l’analyse du langage chez les enfants penchait plutôt du côté de l’hémisphère gauche. Toutefois, une proportion non négligeable des enfants manifestaient une activation significative au niveau de certaines zones de l’hémisphère droit. Les directeurs de l’étude ont d’ailleurs confirmé que cette implication de l’hémisphère droit baissait avec le temps au profit de l’hémisphère gauche, et ce, jusqu’à une absence à l’âge adulte.

Une découverte positive pour les enfants

Pour les scientifiques, il s’agit d’une très bonne nouvelle concernant les jeunes enfants subissant une lésion neurale. Après ce genre d’incident, l’utilisation initiale des deux hémisphères permet de garder un mécanisme de compensation. Ainsi, un enfant subissant une lésion causée par une attaque périnatale apprendra le langage grâce à son hémisphère droit. Dans le cas d’un enfant né avec une infirmité motrice cérébrale, celui-ci développera les capacités cognitives nécessaires dans l’hémisphère droit.

Cette étude permet donc de comprendre que l’hémisphère droit est un suppléant de l’hémisphère gauche durant l’enfance. Ceci explique alors la raison pour laquelle la récupération du langage suivant une lésion de l’hémisphère gauche est bien meilleure chez les enfants. Les chercheurs désirent poursuivre leurs recherches afin de confirmer leurs premiers résultats. De nouveaux tests à venir concerneront des adultes et adolescents ayant subi une attaque cérébrale à la naissance.