in

Pourquoi la majorité du plastique des océans n’est-elle plus visible ?

Crédits : Université de Newcastle

Des chercheurs ont enquêté sur le fait que des millions de tonnes de plastiques sont rejetées chaque année dans les océans, mais que l’immense majorité n’est plus visible. En effet, les morceaux de plastiques finissent très souvent par se retrouver dans les profondeurs.

Une disparition “mystère”

Entre 4 et 12 millions de tonnes, c’est la quantité finissant dans les océans chaque année. Selon la chercheuse Alethea Mountford de l’Université de Newcastle (Royaume-Uni), seules 250 000 tonnes restent à la surface des eaux, et 99,99 % du plastique présent dans les mers reste “introuvable”. Ce constat a été fait lors de la conférence de la Challenger Society on Marine Science de l’Université de Newcastle, selon un communiqué publié en septembre 2018.

« Il est assez difficile de savoir où ils sont tous, parce qu’il y a beaucoup de processus à l’œuvre. Même le plastique à la surface peut couler, puis remonter », a déclaré Alethea Mountford.

Profondeurs et courants marins

En utilisant un modèle informatique des courants océaniques concernant trois densités de plastiques, la chercheuse dit avoir fait une avancée sur la question. En effet, celle-ci explique avoir pu localiser les zones où les fragments de plastiques se retrouvent après avoir coulé. Or, ce même modèle montre des accumulations à des profondeurs variées, dans tous les océans, mais également dans la mer Méditerranée.

Alethea Mountford a également indiqué s’être basée sur des recherches menées par Eric van Sebille, océanographe à l’Université d’Utrecht (Pays-Bas). L’intéressé avait rappelé qu’il semblait logique de s’intéresser aux décharges flottantes (continents de déchets), mais qu’il était nécessaire d’aller plus en profondeur pour mieux saisir l’ampleur du problème. Rappelons que récemment, une autre étude avait dévoilé l’existence de déchets plastiques à 11 km de profondeur dans la fosse des Mariannes.

plastique océan
Crédits : iStock

Les déchets plastiques et les courants marins

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Eric van Sebille pense que la pollution plastique est désormais si grande dans les océans que le suivi des fragments pourrait renseigner sur la façon dont les courants marins fonctionnent ! Ceci n’est pour l’instant qu’une théorie, qui devrait toutefois être prochainement vérifiée via des modèles plus imposants.

Selon le chercheur, ceci pourrait expliquer le fait que la grande majorité des déchets plastiques retournent dans un premier temps vers le rivage. Il apparaît alors important de se concentrer sur le nettoyage des côtes afin d’éviter à un grand nombre de ces déchets de retourner vers le large avec les conséquences que nous savons. En 2018, Greenpeace avait publié un rapport faisant état de la présence de micro-plastiques jusqu’en Antarctique !

Sources : Sky NewsEuronews

Articles liés :

WWF annonce 50 % de déchets plastiques en plus dans les océans d’ici 2030

Il y a 5 milliards de morceaux de plastique flottants sur nos océans, et voici où ils se trouvent

Plus de plastique que de poissons dans les océans d’ici 2050 !