in

Pourquoi il n’y a que des vieux magazines dans les salles d’attente

Crédits : kdavis25 / Pixabay

Il suffi de passer une demi-heure dans la salle d’attente d’un cabinet médical pour s’en rendre compte : pas manière de trouver un magazine récent. Une étude menée dans une salle d’attente d’un cabinet de médecine générale à Auckland, en Nouvelle-Zélande permet d’expliquer pourquoi.

Publiée dans le numéro de Noël du BMJ, qui recense des articles de recherche insolites, cette étude a suivi 87 magazines sur une période d’un mois, qui étaient comptés deux fois par semaine, afin d’explorer l’origine des plaintes de patients concernant l’âge avancé des publications dans la salle d’attente. Les auteurs ont démontré que les numéros récents se font tout simplement voler, et pas parce que les salles d’attente sont fournies en publications anciennes.

Les magazines les plus fréquemment volés appartiennent à la presse people, et il existe même une corrélation directe entre le nombre de photos de célébrités sur la couverture et la vitesse à laquelle ils disparaissent. Au bout de 31 jours, seul un magazine people restait, sur 26. Les auteurs ont même pu déterminer le rythme auquel les numéros disparaissent : 1,32 magazine par jour, ce qui place l’espérance de vie d’un numéro de moins de deux mois d’âge à 31 jours.

Les chances de survie des magazines plus généraux sont bien plus grandes, mais il reste à savoir si c’est parce que la presse people est plus lue en général, ou si les gens qui les lisent sont plus chapardeurs que les autres.

Source : The BMJ