in

Pourquoi faut-il éviter de réutiliser une crème solaire une année sur l’autre ?

Crédits : Pikist

Lorsque l’on s’expose au soleil, il est vivement recommandé de se protéger avec de la crème solaire. Toutefois, il n’est pas rare qu’un tube de crème “survive” d’une année à l’autre. Se pose alors la question de sa réutilisation. En réalité, il faut absolument l’éviter et préférer le rachat d’un tube neuf.

Une mauvaise idée

Voici le moment des vacances où l’on fait ses valises. C’est alors que la découverte d’un tube de crème solaire de l’année dernière interroge : dois-je emporter ce tube ? Après tout, réutiliser cette crème permettrait en effet de ne pas gaspiller le produit qu’il reste. Cela va aussi éviter de générer un déchet polluant. Citée par le quotidien Metro, Christine Lafforgue présidente de la Société Française de Cosmétologie estime pourtant qu’il s’agit d’une mauvaise idée.

Rappelons que la crème solaire contient des molécules absorbant les longueurs d’onde du spectre ultraviolet (UV). Or, les UV peuvent générer des cancers de la peau comme les mélanomes. Il est par ailleurs nécessaire de faire distinguer les UVB provoquant principalement les coups de soleil et les UVA favorisant un vieillissement prématuré de la peau.

crème solaire
La crème solaire n’est pas prévue pour être conservée d’une année sur l’autre
Crédits : NeedPix

À la poubelle à la fin des vacances !

Le fait est que la crème solaire crée un film protecteur à la surface de la peau. Or, les molécules absorbant les rayons UV ont de doubles liaisons conjuguées. Ce terme est relatif aux liaisons entre les atomes de la molécule, plus fortes que des liaisons simples. En effet, un atome est alors associé à un second par une liaison double. Ce second atome est lui-même lié à un troisième par une liaison simple. Puis ce troisième atome est lié à un quatrième par une liaison double et ainsi de suite.

Par ailleurs, la réglementation prévoit 28 filtres dans la composition des protections solaires. Or, 26 d’entre eux sont organiques et 2 autres sont minéraux. Les premiers absorbent les UV et les seconds les réfléchissent. De plus, la composition des crèmes est une sorte de mayonnaise intégrant également de l’eau, de l’huile, des conservateurs et quelques fois de l’alcool.

Christine Lafforgue rappelle qu’aucune crème solaire n’est prévue pour être réutilisée l’année suivante. Plusieurs facteurs peuvent expliquer le fait que ce genre de produit ne peut être conservé aussi longtemps. Citons l’exposition à la chaleur ou encore les ouvertures successives du tube. Autrement dit, un tube de crème solaire non terminé à la fin des vacances doit être tout simplement jeté à la poubelle. Sinon, la protection face aux rayons du soleil ne sera plus optimale.