in

Pourquoi doit-on éviter d’utiliser son smartphone dans une station-service ?

smartphone station-service
Crédits : RossHelen / iStock

En général, il est fortement déconseillé d’utiliser son smartphone ou tout autre téléphone portable dans une station-service, surtout à proximité de la pompe à essence. Tout comme le fait de s’allumer une cigarette, l’utilisation du smartphone comporterait des risques majeurs. Comment cela est-il possible ?

Une interdiction en vigueur en station-service

L’interdiction la plus connue au sein des stations-service est évidemment le tabagisme. En effet, allumer une cigarette au moment de faire le plein d’essence peut déclencher un incendie, voire une explosion. Il faut dire que lors du remplissage du réservoir, l’essence émet des vapeurs inflammables, si bien que toute étincelle produite peut être source de catastrophe. Or, il en va de même pour l’utilisation du smartphone et des téléphones portables.

Ces dernières années, des panneaux d’interdiction ont donc vu le jour ça et là, car de nombreuses personnes ne prennent pas de précautions. Beaucoup n’ont en effet pas connaissance des risques, surtout qu’aujourd’hui plus que jamais, le smartphone est source d’addiction et de dépendance.

smartphone station-service
Crédits : Romaset / iStock

Il n’y a aucune réelle certitude sur le sujet

La raison de l’interdiction du smartphone au sein d’une station-service est sensiblement la même celle concernant la cigarette. En effet, il est également question de risques d’incendie et d’explosion en raison de potentielles étincelles. Or, le risque est bien réel, surtout dans le cas d’une batterie défaillante qui n’aurait pas été remplacée à temps. Rappelons au passage que l’utilisation systématique des téléphones portables a tendance à accélérer l’usure et donc raccourcir leur durée de vie. Ainsi, si les probabilités semblent très faibles, le risque zéro de voir apparaître une étincelle n’existe pas pour autant.

En réalité, il faut savoir qu’il n’existe aucune réelle certitude sur le sujet. En 2019, la chaîne canadienne CBC relatait toutefois une étude initialement citée par l’Office des normes techniques et de la sécurité de l’Ontario (TSSA). Ces recherches menées aux États-Unis ont permis d’estimer qu’il existait seulement une chance sur dix milliards que l’utilisation du téléphone portable dans les stations-service puisse enflammer des vapeurs d’essence.

Il y aurait donc très peu de risques de générer une catastrophe dans une station-service en utilisant un smartphone. Néanmoins, même l’étude en question, menée par la société de conseil BakerRisk, affirme que le risque zéro n’existe pas. Cependant, certains observateurs estiment que ce type d’étude visant à rassurer sur ces mêmes risques est à mettre en lien avec la démocratisation du paiement à l’aide du smartphone dans les stations-service.