in ,

Pourquoi et comment éviter le dépôt sauvage d’amiante ?

Crédits : F Moreau Lille3 / Wikipedia

Si l’amiante pose encore aujourd’hui des questions de santé publique, les inquiétudes concernent de plus en plus l’environnement. En effet, les dépôts sauvages sont fréquents, les contrevenants n’ayant que faire du caractère dangereux de ce type de minéral.

Un danger pour la santé et l’environnement

L’amiante désigne certains minéraux à texture fibreuse que l’on utilise dans l’industrie. D’une manière générale, l’amiante est naturellement présent dans l’atmosphère. Ce dernier ne constitue pas une menace tant que ses fibres ne sont pas remuées (ou brisées). Apportons tout de même une précision concernant l’amiante lié (non friable) en opposition à l’amiante classique (friable). Effectivement, les matériaux et autres produits contenant de l’amiante lié (ou fortement lié) ne sont pas susceptibles de libérer des fibres, lorsqu’ils ne sont pas endommagés.

Depuis 1996, la France a interdit l’importation, la fabrication et la mise sur le marché des variétés de fibres. Toutefois, comme l’explique l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) l’amiante est présent dans les bâtiments construits avant 1997. Ainsi, ce minéral hautement toxique peut se retrouver dans des déchets de construction. N’importe qui peut être exposé, des professionnels aux simples particuliers effectuant des travaux dans leur maison.

En 2010, les maladies liées à l’amiante représentait encore la deuxième cause de maladies professionnelles. Celles-ci étaient également la première cause de décès liés au travail en France – hors accidents du travail. A l’échelle mondiale, l’amiante tuerait pas moins de 250 000 personnes chaque année, selon une publication du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUD) datant de 2019. Dans son rapport, le PNUD s’intéressait également à la dangerosité de la présence d’amiante dans l’environnement. En raison de sa toxicité, et en dépit du fait qu’il soit un minéral naturel, l’amiante pourrait en effet avoir un impact sur la faune et la flore.

danger amiante
Crédits : ennelise / Pixabay

De fréquents dépôts sauvages

Les personnes faisant face à de l’amiante lors de travaux doivent donc prendre toutes les précautions nécessaires. L’idéal est de se protéger avec un masque adéquat (de type FFP3) ainsi qu’avec des gants. Il est également essentiel d’humidifier le matériau lors de la manipulation et de démonter les pièces une à une sans les abîmer avant de les nettoyer à l’eau. Après le travail, il incombe d’enfermer les déchets dans des sacs réglementaires, de jeter les vêtements et les gants utilisés et de bien se laver, surtout au niveau des cheveux et de la barbe.

Le danger que représente l’amiante fait que les dépôts sauvages sont un véritable fléau qu’il faut prendre en considération. Depuis le début de l’été 2021, de nombreux cas de dépôts sauvages en France ont été relatés dans les médias, comme à Ajain (Creuse), à Faches-Thumesnil (Nord) ou encore à Licques (Pas-de-Calais). Les contrevenants, visiblement peu soucieux du caractère dangereux de l’amiante, préfèrent abandonner les déchets dans la nature ou dans des décharges sauvages. Lorsque ce genre de délit se produit, l’un des seuls recours est l’appel à témoins, si bien que très peu de contrevenants sont verbalisés.

Pourtant, ces mêmes déchets doivent terminer leur course en Installation de Stockage des Déchets Dangereux (ISDD). Ces déchets peuvent également être traités dans une unité de vitrification, mais ce procédé s’avère bien plus onéreux que l’enfouissement, et ne permet pas de gérer le volume de déchets amiantés produits en France.

Mais comment éviter le dépôt sauvage d’amiante ? En tant que simple particulier, faire appel à un professionnel est courant. Le but ? S’assurer que les déchets de construction contenant de l’amiante fassent l’objet d’un traitement correct. Malheureusement, les arnaques et autres dérives sont fréquentes, notamment sur les plateformes de vente entre particuliers. Des personnes mal intentionnées font payer des enlèvements de déchets au prix fort. Surtout, elles n’hésitent pas à abandonner ces mêmes déchets dans des décharges sauvages au lieu de les apporter en lieu sûr. Ces personnes sans scrupules peuvent aussi s’approprier les numéros de SIRET de véritables entreprises afin de se faire passer pour des professionnels. Le mieux reste encore d’apporter soi-même les déchets dans un lieu de traitement.