in

Pourquoi Christie’s a-t-elle annulé la vente aux enchères de son T-Rex ?

T-Rex Shen
Le T-Rex nommé Shen lors d'une avant-première de Christie's à Singapour en octobre. Crédit : Hwee Young

Shen devait être le premier T-Rex proposé aux enchères en Asie (Hong-kong). Selon la maison Christie’s, les ossements de cet ancien grand prédateur auraient pu se vendre à plus de 25 millions de dollars. Toutefois, les responsables de l’établissement ont été forcés d’annuler la vente. D’après un paléontologue, certaines parties de son squelette appartiendraient à un autre dinosaure.

Le spécimen, surnommé Shen, avait été découvert dans la formation américaine Hell Creek, dans le Montana. Il y a environ 68 millions d’années, ce super-prédateur mesurait environ 12,2 mètres de long pour 4,6 mètres de haut. Son squelette, à moitié complet, devait être proposé aux enchères à Hong-kong le 30 novembre prochain par la célèbre maison Christie’s. Shen n’aurait pas rapporté autant que Stan (qui détient toujours le record pour cette espèce), mais ses restes auraient tout de même pu se vendre à près de 25 millions de dollars selon les commissaires.

Dans un communiqué de presse, Christie’s avait vanté le spécimen comme « un standard de musée » et « un spécimen de classe mondiale« . À quelques jours de la vente, l’établissement a finalement annulé l’événement. À la place, le spécimen sera bientôt prêté à un musée dans le cadre d’une exposition publique.

Les os d’un autre T-Rex

Christie’s a refusé d’expliquer les raisons de ce retrait. Cependant, il y a quelques semaines, Pete Larson, paléontologue et président du Black Hills Institute of Geological Research, dans le Dakota du Sud, avait fait part de ses doutes face au fait que certains ossements de Shen semblaient remarquablement similaires à ceux de Stan (qui sera bientôt exposé à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis). Le crâne de Shen présenterait notamment plusieurs trous dans la mâchoire inférieure gauche qui, selon le paléontologue, sont spécifiques à Stan (restes de blessures).

Bien que Stan ait été vendu aux enchères il y a deux ans, le Black Hills Institute a conservé les droits de propriété intellectuelle sur le spécimen. Ils permettent à l’établissement de vendre des moulages en polyuréthane peints du squelette qui sont actuellement proposés au prix de 120 000 $ l’unité. D’après certains paléontologues, le propriétaire de Shen aurait ainsi acheté un ou plusieurs moulages de Stan au Black Hills pour compléter les os d’origine. « Ils utilisent Stan pour vendre un dinosaure qui n’est pas Stan« , souligne ainsi Pete Larson au New York Times. « C’est très trompeur. »

t-rex stan
Stan, jadis exposé au musée d’histoire naturelle du Mexique. Crédits : Tkracinski/wikipédia

Le nombre total d’os pour un T-Rex n’est pas connu avec certitude, mais certains scientifiques estiment qu’ils étaient compris entre 300 et 380. Le squelette de Stan en possède 190, tandis que Sue, vendu aux enchères au Field Museum of Natural History de Chicago il y a quelques années, en a 250 (les autres ne sont donc que des moulures pour compléter).

Initialement, le catalogue de la maison de vente aux enchères indiquait que le spécimen de Shen comptait de son côté environ 79 os originaux. En réalité, il y en aurait donc moins.

Outre cette possible tromperie, la société de M. Larson, qui a déjà vendu une centaine de moulages de Stan, y compris au Smithsonian National Museum of Natural History, craignait que tout acheteur de Shen assume ensuite le droit de fabriquer et de vendre ses propres copies. Ce ne sera désormais plus possible avec l’annulation de cette vente.