Pourquoi la Chine veut-elle priver les enfants d’Internet après 22h ?

Internet enfant
Crédits : diego_cervo / iStock

Les autorités en charge d’Internet en Chine ont mis en place des restrictions sur son utilisation auprès des mineurs. Ces limitations ont notamment pour objectif de les empêcher de se connecter durant la nuit. Ainsi, les fabricants de smartphones auront bientôt l’obligation de fournir un « mode mineurs » avec leurs appareils.

Pas d’Internet durant la nuit

L’utilisation des écrans peut sur le long terme occasionner divers problèmes de santé. En 2018, un professionnel de santé avait d’ailleurs conseillé d’éviter à tout prix l’exposition des enfants aux écrans avant l’âge de trois ans. Or, Internet est l’une des motivations principales qui poussent les utilisateurs à s’exposer aux écrans, si bien que la Chine désire prendre le problème par ce bout.

Le 2 août 2023, l’Administration du cyberespace de Chine (CAC) a en effet publié un communiqué dans lequel se trouvent de nouvelles règles. Elles visent principalement à priver les mineurs d’Internet mobile entre 22h et 6h du matin. Durant ce laps de temps, Internet ne sera pas complètement inaccessible, car les applications éducatives ainsi que les numéros d’urgence resteront actifs. La nouvelle réglementation inclut également des limites de temps en fonction des tranches d’âge. Les moins de huit ans auront droit à seulement quarante minutes d’Internet par jour, une durée passant à une heure jusqu’à l’âge de seize ans et à deux heures pour les seize/dix-huit ans. Un « mode mineurs » devra donc être fourni par les fabricants de smartphones.

Internet enfant
Crédits : Chinnapong / iStock

Protéger les jeunes en dépit de l’économie

Les autorités chinoises soulignent que la mesure vise principalement à protéger la santé physique des jeunes, mais aussi leur santé mentale. Or, les risques sont multiples : obésité, troubles du sommeil, myopie, dépression, anxiété, pornographie, violence, cyberharcèlement, addiction, etc. Les responsables en charge de la mesure affirment également que son but est de préserver l’éducation ainsi que la sécurité des enfants. Les jeunes sont donc clairement encouragés à se focaliser sur leurs études plutôt que de s’exposer à des contenus Internet jugés mauvais, voire illégaux.

Du côté de la population et des familles, les réactions sont assez partagées. Si certains pensent que la mesure est juste, car il est essentiel de protéger les jeunes, d’autres parlent d’une trop grande sévérité, en plus d’une application jugée trop difficile. Par ailleurs, la mesure en question devrait avoir une influence négative sur l’économie, les secteurs des smartphones et du jeu vidéo étant très importants en Chine.

Rappelons que la Chine n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne ce type de mesure. En effet, le gouvernement a déjà mis en place des restrictions visant à limiter le temps passé devant les jeux en ligne chez les moins de dix-huit ans. Depuis 2021, les mineurs ont le droit de se connecter à ce genre de jeux trois heures par semaine seulement.