in

Pourquoi certains suent après avoir mangé trop de viande ?

Crédits : iStock

Il y a un épisode de Friends où Joey mange toute une dinde de Thanksgiving en un seul repas. Ceux qui ont vu cet extrait savent que Joey sue, et que « même [sa] sueur sent la dinde ». Certaines personnes transpirent en effet après avoir mangé beaucoup de viande, mais pourquoi, exactement ?

Peut-être avez-vous déjà sué après avoir mangé trop de hamburgers, ou trop de saucisses à un barbecue d’été. Mais aussi étranges qu’elles puissent paraître, les « sueurs de viande » – une transpiration intense qui peut suivre un repas excessivement carnivore – sont-elles réelles ? Sont-elles une véritable condition biologique, et si oui quelle en est la cause ? C’est effectivement le cas, note Keya Mukherjee, biochimiste à l’Université A&M du Texas (États-Unis) spécialisée dans le métabolisme des glucides. Et tout cela a à voir avec la façon dont votre corps décompose les protéines.

« Les protéines sont des molécules extrêmement complexes qui nécessitent beaucoup plus d’énergie que les lipides ou les glucides pour se métaboliser », explique-t-elle à Live Science. « Si vous mangez beaucoup de protéines en un seul repas, et que vous ne mangez pas beaucoup d’autre chose, votre corps produira beaucoup d’énergie et beaucoup de chaleur, ce qui pourrait entraîner la transpiration ».

Crédits : Pixabay / Alexas_Fotos

La métabolisation de tout type d’aliments nécessite en effet de l’énergie. Cette activité du corps augmente d’environ 25 % lors de la digestion d’un gros repas. Comme pour l’exercice, cette dépense énergétique supplémentaire entraîne de la chaleur. Et pour évacuer cette dernière, votre corps a besoin de transpirer.

Différents types d’aliments ont besoin de quantités diverses d’énergie pour se décomposer – les protéines, elles, sont les molécules qui en exigent le plus. Celles-ci se composent en effet de nombreuses petites liaisons chimiques. Chacune de ces liaisons doit alors être rompue par plusieurs types d’enzymes avant que cette protéine puisse être métabolisée. Et créer toutes ces enzymes demande un effort supplémentaire au corps.

Par ailleurs, même la texture de la viande peut jouer un rôle dans la bataille digestive. « Compte tenu de la dureté de la viande et de sa complexité, il faut la mâcher un peu avant de l’avaler », explique la chercheuse. Cela signifie que plus il y a de travail pour chaque bouchée, plus cela consommera de l’énergie et produira de la chaleur. Notez enfin que suer après avoir mangé trop de viande est normalement assez rare, et le phénomène doit être strictement ponctuel. Si vous transpirez régulièrement après chaque repas, cela peut indiquer que votre alimentation est déséquilibrée ou que votre corps ne métabolise pas les aliments correctement.