in

Pourquoi certains chiens raffolent-ils des excréments humains ?

Crédits : PxHere

La scatophagie est un mode d’alimentation assez fréquent chez de nombreux animaux. Chez les chiens, ce comportement remonterait au paléolithique, lorsqu’ils ont commencé à fréquenter les humains. Une nourriture très nutritive leur était ainsi facilement accessible : les excréments humains.

Les excréments, une nourriture abondante

Consommer ses propres matières fécales ou celles d’autres animaux est un comportement assez courant chez le chien : 1 sur 400 serait concerné. Parmi les facteurs poussant cet animal à la scatophagie (ou coprophagie), nous retrouvons des causes médicales de type problème intestinal, gastrite ou encore déficit enzymatique. Il peut également s’agir d’un problème alimentaire, lorsque le chien mange quotidiennement de la nourriture bas de gamme et difficile à digérer. Citons également un possible trouble du comportement lié à l’ennui, la dépression, le stress ou encore un trouble du développement. Si ces explications semblent valables, celles-ci ne fournissent en revanche aucune information sur les raisons poussant certains chiens à apprécier les excréments humains. Par ailleurs, les loups s’adonnent également à la scatophagie, mais ne sont ne se nourrissent pas ou peu d’excréments humains.

Les spécialistes du comportement Ray et Lorna Coppinger se sont penchés sur ce comportement. Ceux-ci expliquaient dans leur ouvrage A New Understanding of Canine Origin, Behavior, and Evolution (2002) que les ordures ont joué un rôle essentiel dans la domestication du chien. Rappelons que l’évolution des chiens à partir des loups remonte au paléolithique (de – 40000 à – 9500). Les loups auraient alors pris leurs distances avec les groupes nomades de chasseurs-cueilleurs. Ils ont alors rejoint les premiers groupes humains sédentaires. Lorsque les humains se sont sédentarisés, les décharges d’ordures ont fait leur apparition. Ainsi, les loups ont eu accès à une nourriture en abondance. Or, les plus tolérants aux hommes auraient ainsi profité d’un avantage face aux autres animaux et cette transition a finalement favorisé leur apprivoisement.

chien
Crédits : LatorreFuenzalida / Pixabay

Une importante source de nutriments

Seulement voilà, les premiers établissements humains étaient de taille trop réduite pour produire assez d’ordures pour des loups de plus en plus nombreux. Dans son étude publiée dans la revue Psychology Today, l’anthropozoologiste Hal Herzog expliquait que les excréments de nos ancêtres se sont révélés à l’époque être une importante source de nutriments.

Citons également une étude publiée 2018 concernant les chiens errants. Les résultats ont indiqué que les excréments humains contribuent à leur régime alimentaire à hauteur de 21 %. En 2010, une autre étude a comparé le régime des chiens domestiques (Canis familiaris) avec celui du loup d’Abyssinie (Canis simensis). Les résultats ont montré que le régime alimentaire des chiens domestiques se composait de 20,7 % d’excréments humains alors que les loups d’Abyssinie se nourrissaient la plupart du temps de petits rongeurs.