in

Complotisme : pourquoi certaines personnes pensent-elles que la Lune est creuse ?

lune
Crédits : adege/puxabay

En parallèle des célèbres théories de la Terre plate et de la Terre creuse, il existe également celle de la Lune creuse. Moins populaire, cette croyance a tout de même plus d’un demi-siècle et a commencé avec la mission Apollo 12 de la NASA.

Une expérience sismique passive menée sur la Lune

La « théorie de la Lune creuse » est considérée comme obsolète. Cette croyance déclinée en plusieurs versions stipule en effet que la Lune est en partie ou entièrement creuse. Or, les modèles actuels montrent que l’astre possède en réalité une mince croûte, un grand manteau et un petit noyau dense. Toutefois, il reste intéressant de comprendre d’où vient cette théorie fumeuse, surtout lorsque l’on connaît le succès que peuvent rencontrer d’autres croyances telles que la Terre plate et dans une moindre mesure celle de la Terre creuse.

L’histoire débute en 1969, quelques mois après les premiers pas de l’Homme sur la Lune, avec la mission Apollo 12, la seconde à atteindre le satellite naturel de la Terre. Dans le cadre de cette expédition, les astronautes Pete Conrad et Alan Bean mettent en place une expérience sismique passive dans le cadre de l’Apollo Lunar Surface Experiment Package (ALSEP). Cet acronyme est relatif aux équipements et expériences que les missions Apollo ont déployés sur la Lune.

Après avoir procédé à l’installation du matériel, les astronautes ont regagné le module de commande. Ensuite,  ils ont actionné l’étage de remontée du module lunaire d’Apollo 12 et causé volontairement son crash. L’impact équivalent à une tonne de TNT sera à l’origine du tout premier séisme artificiel sur la Lune, dont les vibrations seront immortalisées par des sismographes.

apollo 12 nasa lune
Crédits : NASA / Wikipedia

Un spécialiste alimente la confusion

Le fait est que les vibrations en question ont été plus longues et plus intenses que ce que les scientifiques responsables de l’expérience avaient prévu. Par exemple, les vibrations étaient très éloignées de celles que nous connaissons sur Terre. Des résultats similaires ont par la suite été obtenus par les missions Apollo suivantes. Ces expériences ont permis de découvrir que la densité de la Lune est égale à seulement 60 % de celle de la Terre. Évidemment, cela ne signifie pas pour autant que la Lune est creuse, mais les complotistes de l’époque n’ont pas hésité à s’engouffrer dans la brèche.

Il faut dire que Clive R. Neal, expert en ingénierie civile et en sciences géologiques, a alimenté cette confusion. Il avait en effet expliqué à la NASA dans un rapport que la Lune sonnait comme une cloche a chaque crash provoqué par l’Homme. En réalité, il était question de la fréquence de la résonance de l’astre et non de sa tonalité.

Enfin, rappelons que sur Terre, les séismes surent entre trente secondes et deux minutes. Cette courte durée est en grande partie le fait de la présence d’une énorme quantité d’eau sur notre planète, ce qui étouffe les vibrations. En revanche, la Lune ne dispose que d’une très faible quantité d’eau si bien que les vibrations produites par les astronautes ont duré plus de dix minutes.