in

Pourquoi certaines matières fécales flottent quand d’autres coulent

excréments matières fécales
Crédit : Tama66/Pixabay

Comment la vie est-elle apparue ? Sommes-nous seuls dans l’univers ? Pourquoi certaines matières fécales flottent quand d’autres coulent ? Telles sont les questions existentielles qui vous tiennent très certainement éveillés la nuit. Pour les deux premières, c’est encore un peu flou, mais nous avons enfin une réponse pour la troisième. La découverte, faite accidentellement par des chercheurs de la clinique Mayo, a été publiée dans la revue Scientific Reports.

Environ 10 % des humains en bonne santé produisent régulièrement des selles flottantes. Jusqu’au début des années 1970, on pensait essentiellement que les matières fécales coulaient ou flottaient en fonction de la quantité de graisse qu’elles contenaient. Une étude publiée à cette époque dans le New England Journal of Medicine avait finalement montré que la différence était due à la quantité de gaz. Par ailleurs, cette teneur élevée en gaz dans les selles (et donc des selles flottantes) chez les sujets sains semblait liée à la production de méthane dans le côlon.

Cependant, une question demeurait : pourquoi les matières fécales de certaines personnes ont-elles tendance à avoir plus de gaz et donc plus de flottabilité que celles des autres ? Récemment, une équipe dirigée par Syed Mohammed Musheer Aalam, de la Clinique Mayo, a découvert la réponse en étudiant le microbiome de plusieurs souris.

Un lien avec certaines bactéries

Dans le cadre de leurs travaux, les scientifiques ont stérilisé les intestins de certaines d’entre elles afin d’identifier les différences de digestion et de santé globale liées à différentes bactéries. Au fur et à mesure des expériences, l’équipe a ensuite remarqué qu’aucun des échantillons fécaux produits par les souris stérilisées ne flottait, ce qui est inhabituel chez ces rongeurs. Les chercheurs ont alors suggéré que les matières fécales flottantes étaient bel et bien liées à la composition du microbiome intestinal.

L’équipe a ensuite effectué des greffes de selles de souris saines produisant des matières fécales flottantes dans les intestins des souris stériles. Résultat : les chercheurs ont constaté que ces dernières commençaient à produire des selles flottantes. Cela suggère donc que la raison pour laquelle certaines matières fécales flottent est due à la nature des bactéries dans l’intestin (certaines produisent plus de gaz que d’autres).

toilettes matières fécales
Crédits : Wikimedia Commons / studio tdes

Pour l’heure, on ignore encore précisément quelles sont les bactéries qui produisaient plus de gaz. Cependant, nous savons que Bacteroides ovatus, dont les populations constituent une partie importante du microbiote intestinal, est connue pour produire plus de flatulences chez les patients humains. Il est donc probablement que cette bactérie est l’une des responsables de la formation de selles flottantes chez l’Homme et peut-être chez les souris. Cependant, d’autres études seront nécessaires pour le confirmer et identifier d’autres coupables potentiels.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.