Pourquoi les bananes sont-elles des baies, mais pas les fraises ?

bananes fraises baies
Crédits : Rasulovs/iStock

La fraise n’est pas une vraie baie. La framboise ou la mûre n’en sont pas non plus d’ailleurs. Toutefois, scientifiquement parlant, la banane est une baie au même titre que… les aubergines. Comment l’expliquer ?

Que sont les baies scientifiquement parlant ?

Le terme « baie » peut parfois être déroutant, car la classification botanique des fruits peut différer de la manière dont les gens les perçoivent couramment. D’un point de vue botanique, une baie est définie par la présence de trois couches distinctes. La première, l’exocarpe, est la couche extérieure de la baie, souvent la partie que l’on mange. Elle constitue la première barrière protectrice et peut varier en texture et en goût selon le type de baie. La seconde, le mésocarpe, constitue la partie charnue de la baie, offrant la texture et la saveur caractéristiques. Enfin, l’endocarpe représente la couche interne de la baie qui enveloppe les graines.

Il est intéressant de noter que cette classification se base sur des critères structurels plus que sur des caractéristiques gustatives ou culinaires, ce qui peut parfois créer des distinctions surprenantes. Par exemple, les bananes sont considérées comme une baie au même titre que l’aubergine, les raisins et les oranges. La structure en couches de ces fruits est en effet similaire à celle des baies conventionnelles, bien que la peau externe puisse être plus dure. De plus, pour être techniquement une baie, un fruit doit contenir au moins deux graines.

baies
Scientifiquement parlant, une aubergine est une baie. Crédits : TanyaLovus/iStock

Fraises, cerises, mûres…

Techniquement parlant, les fraises, les cerises et les mûres ne sont pas considérées comme des baies au sens botanique du terme. Ces fruits présentent en effet des structures différentes qui ne correspondent pas entièrement à cette définition. Ce que nous percevons comme la partie rouge de la fraise n’est par exemple pas l’exocarpe, mais plutôt une partie charnue élargie appelée le réceptacle floral. Les véritables fruits de la fraise, appelés akènes, sont les petites graines à la surface de la fraise.

Les cerises sont de leur côté classées comme des drupes. Dans une drupe, la partie charnue entourant la graine provient de la transformation du mésocarpe, tandis que l’endocarpe durci devient le noyau. Dans le cas de la cerise, la partie charnue est la chair de la cerise et le noyau à l’intérieur est la graine unique. Les mûres sont également composées de petites drupes où chaque petite bosse que nous voyons sur la surface est une drupe individuelle avec sa propre graine.

La classification botanique peut parfois sembler contre-intuitive par rapport à la façon dont nous percevons ces fruits au quotidien. Pour Judy Jernstedt, professeur de sciences végétales à l’Université de Californie à Davis, la divergence dans la nomenclature des baies est principalement due au fait que les gens appelaient certains fruits « baies » des milliers d’années avant que les scientifiques ne trouvent une définition précise du mot. Habituellement, les gens considèrent en effet les baies comme de petits fruits visqueux qui peuvent être cueillis sur des plantes. En réalité, la classification scientifique est beaucoup plus complexe.