in

Pour Stephen Hawking, l’agressivité de l’Homme pourrait le mener à sa perte

Crédits : Lwp Kommunikáció / Flickr

Lors d’une récente visite au Science Museum de Londres, en Angleterre, le célèbre physicien Stephen Hawking, considéré par beaucoup comme l’un des Hommes les plus intelligents au monde, s’est exprimé sur l’être humain et son avenir. Pour lui, l’Homme est devenu un grand danger pour lui-même.

« Le défaut humain que j’aimerais le plus corriger, c’est son agressivité. Elle aura probablement permis de survivre durant l’âge des cavernes, pour obtenir davantage de nourriture, de territoire ou de partenaires avec lesquels se reproduire, mais aujourd’hui, elle menace de tous nous détruire. »

Stephen Hawking ne fait donc aucun détour lorsqu’on lui demande la faiblesse humaine qu’il aimerait corriger. Pour appuyer son propos, il prend un exemple simple, les armes de destruction massive. L’Homme évolué est devenu assez intelligent pour pouvoir mettre au point ces armes, mais aussi suffisamment faible pour en accepter les conséquences. « Une guerre nucléaire majeure signifierait la fin de la civilisation, et peut-être la fin de la race humaine » poursuit-il.

Pour Stephen Hawking, l’Homme est arrivé dans une impasse. Une impasse qui s’appelle la Terre, et s’il est clair pour lui que le salut doit forcément passer par un gain en empathie, il insiste aussi sur le fait que l’exploration spatiale pourrait être la clé de l’avenir de l’être humain. Pour que l’empathie puisse prendre réellement le pas sur l’agressivité, il faudra probablement aller voir ailleurs. « Je crois que le futur sur le long terme de la race humaine passera par l’Espace, il représente une grande part de notre survie future, puisqu’il pourrait permettre d’empêcher la disparition de l’humanité en colonisant d’autres planètes. »

Car selon lui, la Terre est gangrenée par toujours plus de guerres sans réels intérêts, sans réels vainqueurs, mais toujours plus de victimes. De sérieux doutes planent sur la capacité de l’être humain à rectifier le tir, à changer son mode de fonctionnement par la force. C’est pourquoi l’exploration spatiale et la colonisation future sont la clé. Pour le physicien, un monde nouveau, une sorte de retour au point de départ, ailleurs, pourrait offrir à l’Homme l’occasion d’être bon et de prendre soin de ses semblables, s’il n’en est capable avant. Espérons qu’il le soit.

Retrouvez ici les déclarations de Stephen Hawking sur les dangers de l’intelligence artificielle.

Source : dailymail

– Crédits photo : Lwp Kommunikáció