in

Pour la première fois aux États-Unis, un nid de frelons géants a été repéré !

Crédits : Yasunori Koide / Wikipedia

Depuis une quinzaine d’années, l’Europe doit faire face aux terribles frelons asiatiques. Récemment, ce fut au tour des États-Unis de repérer pour la première fois un nid de frelons asiatiques géants. Les spécialistes ont éradiqué le nid afin de tenter d’empêcher une prolifération de l’espèce.

Éviter la prolifération de l’espèce

En mai 2020, nous évoquions l’inquiétude des États-Unis face aux frelons géants asiatiques (Vespa mandarinia). Deux spécimens de cette espère avaient été découverts dans l’État de Washington fin 2019. Comme l’explique CNN dans un article du 25 octobre 2020, des habitants de Blaine ont découvert un nid de frelons asiatiques, toujours dans l’État de Washington. C’est une première aux États-Unis. Des experts du Département de l’agriculture sont allés observer le nid et l’ont détruit. L’objectif est évidemment d’éviter la prolifération cette espèce invasive.

Il faut savoir que la découverte de ce nid découle d’une enquête de près d’un an. En effet, les experts ont commencé leurs recherches après la découverte des deux premiers spécimens. Les spécialistes indiquent que la raison de l’arrivée du frelon géant sur le territoire étasunien reste inconnue. Néanmoins, ce dernier pourrait bien s’y implanter durablement.

frelon géant
Crédits : Kenpei / Wikipedia

L’impitoyable frelon asiatique

Présent depuis plus d’une quinzaine d’années en Europe, et plus particulièrement en France, ce type d’insecte touche donc désormais les États-Unis, jusqu’ici épargnés. Toutefois, l’Europe fait face une autre espèce, à savoir le frelon asiatique à pattes jaunes (Vespa velutina nigrithorax). Celui-ci est vraisemblablement arrivé en 2004 dans une cargaison de poteries en provenance de Chine. Au Japon, ce frelon est un véritable fléau causant le décès de trente à cinquante personnes chaque année en raison des piqûres.

Rappelons que le frelon asiatique est surtout réputé pour son attitude impitoyable face aux abeilles. Il fait même partie des raisons à l’origine de leur déclin. En 2018, nous avions publié une vidéo impressionnante montrant comment une trentaine de frelons pouvaient venir à bout d’une ruche de 30 000 butineuses. En France notamment, les apiculteurs désemparés tentent de mettre au point des pièges en tout genre. Or, certains sont très efficaces et ont même été récompensés par le concours Lépine.

Parmi les nombreuses espèces d’abeilles, une seule semble capable de tenir tête aux frelons : l’Apis cerana. Au cours de son évolution, celle-ci a développé une parade exceptionnelle. Lors d’une attaque, les abeilles se jettent sur le frelon et battent rapidement des ailes. Ceci a pour effet de faire monter la température et engendrer la mort du frelon par hyperthermie. Ces abeilles peuvent tolérer une température de 47,8 °C contre 46,1 °C pour le frelon.