in ,

Pour faire face au futur abandon de certains TER, cette société française crée le taxi-train !

Crédits : EXID Concept & Développement

Depuis des années, la SNCF supprime des trains et même des lignes entières dans un souci de rentabilité. Or, une petite société basée en Bretagne arrive avec un concept de taxi-train qui pourra circuler à la demande, et desservir des régions pauvres en transport en commun.

Un rapport vecteur de mauvaises nouvelles

Publié en février 2018, le rapport Spinetta intitulé L’avenir du Transport ferroviaire est un document destiné au à l’attention du Premier ministre. Or, celui-ci propose notamment de fermer toutes les lignes TER déficitaires, une mesure portée sur l’économie, car ces lignes représenteraient 16 % des investissements pour seulement 2 % des voyageurs. En revanche, si cette proposition entend répondre avec efficacité à un problème d’ordre économique, elle fait peu de cas des répercussions sociales.

C’est là qu’entre en piste la start-up bretonne EXID Concept & Développement avec son projet de taxirail permettant de rentabiliser les petites lignes et permettant à tous de se déplacer correctement. Par ailleurs, la société entend bien faire circuler ses premiers engins dès 2023, année de l’ouverture à la concurrence des lignes TER.

TER SNCF train
Crédits : Wikipedia

Un projet viable économiquement ?

Si la vocation du projet porté par EXID Concept & Développement semble avoir une portée sociale, la question de sa viabilité économique se pose. Il faut savoir qu’un train TER est plutôt compliqué à gérer et à financer, avec ses 80 places maximum et ses 50 tonnes.

Or, le taxirail pensé dans le cadre du projet aura une trentaine de places en moins, et pèsera « seulement » 8 tonnes. De plus, ce type de train n’aura aucunement besoin de ligne électrifiée. En effet, celui-ci sera doté de batteries alimentées par des panneaux solaires et fonctionnera grâce à un moteur électrique (ou hybride). Par ailleurs, le taxirail est autonome (sans conducteur) et est composé de petits modules qu’il est possible d’attacher ensemble en cas de forte demande.

Des trajets à la demande

Outre les caractéristiques évoquées ci-avant, la particularité du taxirail est justement sa position, entre train et taxi. En effet, si celui-ci circulera automatiquement – grâce à une gestion via IA – aux moments de forte affluence, il pourra être commandé comme un taxi durant les périodes creuses, et ce 24 heures sur 24 !

Sources : DétoursSudRadioPositivR

Articles liés :

Le premier train autonome du monde est officiellement opérationnel

Allemagne : les premiers trains à hydrogène du monde sont en service !

Pays-Bas : voici le design du train de demain