in

Pour Elon Musk, la première colonie martienne n’obéira pas aux lois et aux gouvernements terriens

Crédits : capture YouTube / NASA's Marshall Space Flight Center

Pour le patron de SpaceX, la première colonie martienne n’obéira pas aux lois et aux gouvernements terriens. Cette mention figure en effet dans les conditions d’utilisation de Starlink. L’intéressé y évoque des règles d’autodétermination dont la nature prendra forme au moment de la création de la colonie sur Mars.

Des “principes d’autodétermination”

Actuellement, Elon Musk fait l’objet d’une blague récurrente sur la toile. Certains internautes disent accumuler des preuves attestant que le patron de SpaceX serait un extraterrestre. Or, une récente nouvelle pourrait également figurer dans cette liste. Une publication sur la plateforme Reddit le 29 octobre 2020 pointe en effet une prise de position dissimulée dans les conditions d’utilisation du projet Starlink. Rappelons que SpaceX a indiqué vouloir lancer prochainement le programme bêta à 99 dollars par mois. Évoquons également le fait que cette société pense adapter son projet à la colonisation martienne. Selon le document relayé sur Reddit, SpaceX estime qu’aucune loi terrienne ne s’appliquera pas sur Mars et qu’aucun gouvernement terrien n’y exercera son autorité.

Les parties reconnaissent que Mars est une planète libre et qu’aucun gouvernement basé sur la Terre n’a d’autorité ou de souveraineté sur les activités martiennes. En conséquence, les différends seront réglés selon des principes d’autodétermination établis de bonne foi au moment de la colonisation martienne“, peut-on lire dans le document.

Une ville autosuffisante sur Mars

Comme l’expliquait The Independant le 20 octobre 2020, la première étape de la colonisation martienne n’est autre que l’installation d’une ville autosuffisante. Autrement dit, celle-ci ne devrait pas dépendre d’approvisionnements en provenance de la Terre. En revanche, Elon Musk n’a pas évoqué le calendrier des opérations. Il a toutefois souligné que ce projet était bien en cours et prévu pour s’achever avant qu’un événement cataclysmique ait lieu sur notre planète. Il pourrait selon l’intéressé s’agir d’une comète frappant la Terre, du réveil d’un super-volcan ou encore d’un armageddon nucléaire.

NASA habitat mars
Crédits : NASA

Le vaisseau Starship est l’engin spatial que SpaceX a conçu pour effectuer les missions relatives à la colonisation de Mars. Celui-ci a effectué plusieurs essais de vol et d’atterrissage sur la base de la société dans le Texas (États-Unis). Selon Elon Musk, la première mission sans équipage devrait avoir lieu dès 2024.

Par ailleurs, Elon Musk a par le passé plusieurs fois fait référence à la construction d’une ville sur Mars. En 2019, ce dernier avait évoqué la mobilisation de 1 000 vaisseaux spatiaux afin de transporter les ressources nécessaires. La construction de cette cité devrait prendre une vingtaine d’années, une durée jugée trop optimiste par certains experts. Rappelons qu’en mars 2020, Elon Musk avait fait le buzz en dévoilant ses craintes que la première ville martienne n’apparaisse pas de son vivant.