in ,

Pour devenir ingénieur, vaut-il mieux faire une prépa scientifique ou une école post-bac ?

Crédits : iStock / nd3000

Parmi les filières les plus populaires à la sortie du lycée figurent celles qui permettent d’obtenir le diplôme d’ingénieur. Et devant la difficulté bien souvent annoncée de ces études et la multitude de parcours possibles pour y parvenir, il est parfois compliqué de s’y retrouver. 

Un poste pour de multiples domaines

Indéniablement, les postes qui requièrent des ingénieur·e·s sont toujours associés aux filières scientifiques, et ce dès le lycée. De là, il est vrai que ce métier concerne une foule de domaines différents : aéronautique, mécanique, robotique, industries diverses et variées, sidérurgie, bâtiment, etc.

Pour résumer très succinctement, ce métier est stratégique et permet de résoudre des problèmes, de mettre en application ou encore de gérer des projets concernant les divers domaines que nous venons d’évoquer. Mais avant d’arriver jusque là, la case études est bien sûr indispensable et pleine de challenges.

Quelles études choisir ?

Bien qu’exigeant, le parcours scolaire d’un·e futur·e ingénieur·e peut être différent selon les personnes et les sensibilités. La voie la plus accessible passe par les écoles d’ingénieurs postbac, qu’il est possible de rejoindre dès la sortie du baccalauréat, et dont l’accès peut se faire sur dossier ou sur concours. Seul bémol : les modalités d’accès peuvent parfois être assez rigoureuses et nécessitent bien souvent une préparation aux concours des écoles d’ingénieurs postbac.

écouter musique casque études
Crédits : iStock / Prostock-Studio

Ce qui nous amène à une seconde option : les classes préparatoires aux écoles d’ingénieurs, qui permettent de s’armer pour passer les concours des grandes écoles. Leur enseignement est en effet un gage presque certain de réussite à ces épreuves réputées difficiles, et elles sont accessibles après le bac.

Mais attention : si elles s’adressent bien sûr à tout le monde, le niveau est très élevé ! Motivation et travail acharné sont donc naturellement indispensables pour s’en sortir avec la moyenne dans ce cursus. Et à la fin, la récompense est là, puisque meilleur est le niveau de l’élève, plus le choix d’école est vaste. La préparation à la prépa scientifique en Terminale peut donc s’avérer utile pour arriver à suivre le rythme soutenu des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).

Des études également accessibles par d’autres voies

Ces dernières années, les écoles d’ingénieurs ont fait en sorte de diversifier leurs classes et de s’ouvrir à différents profils – pas seulement issus d’un parcours bac scientifique donc. En effet, les personnes venant des universités et titulaires d’un diplôme bac+2 ou bac+3 dans un domaine scientifique peuvent également postuler à l’entrée de ces établissements via les admissions parallèles.

Pas de fatalité donc, l’accès aux écoles d’ingénieurs reste finalement le même pour tout le monde. Un challenge pour chaque candidat·e qui justifie la réputation de ce cursus lors de l’obtention de ce fameux diplôme.