Pour Artemis 2, la NASA nous réserve une belle surprise

Artemis 2
Une illustration du système de communication optique Orion Artemis 2 en action. Crédits : NASA

Les astronautes d’Artemis 2 testeront les communications laser autour de la Lune pour permettre une transmission plus rapide des images et des vidéos. Si tout se passe comme prévu, nous pourrons également apprécier les différentes étapes de cette mission avec des détails sans précédent.

Après Artemis 1, qui s’est terminée en décembre dernier, place à Artemis 2, dont le lancement est prévu l’année prochaine. Pour ce vol, les astronautes Reid Wiseman, Victor Glover, Christina Koch et Jeremy Hansen feront le tour de la Lune avant de revenir sur Terre. L’objectif sera de préparer le retour des humains sur la surface lunaire dans le cadre de la mission suivante. Pour ce faire, l’équipage fera de nombreux tests, en particulier autour de la Terre. Les astronautes seront également eux-mêmes des sujets d’expérience dans le but de recueillir un maximum de données sur les effets de l’espace lointain sur le corps humain.

Cette mission Artemis 2 sera aussi l’occasion pour la NASA de tester les communications laser autour de la Lune pour permettre une transmission plus rapide des images et des vidéos.

Une expérience beaucoup plus immersive

Dans le passé, l’agence spatiale s’appuyait essentiellement sur des signaux radio transmis via son réseau d’antennes Deep Space (DSN). Ce système de communication, géré par l’agence américaine, comprend trois complexes d’antennes situés en Californie, en Espagne et en Australie. Cependant, les lasers ont la capacité d’augmenter considérablement la quantité de données que les engins spatiaux peuvent envoyer.

Grâce à ce prochain système de communications, connu sous le nom d’Optical Communications System (O2O), nous pourrions ainsi être en mesure de voir la Lune en temps réel comme jamais auparavant depuis notre canapé. Imaginez avoir un Internet à faible débit pendant des années, puis passer à des vitesses de fibre optique. C’est essentiellement ce que nous promet la NASA dans le cadre de cette prochaine mission.

Lune temps Orion perles de verre eau
Le module de service européen près de la Lune. Crédits : ESA

Pour jeter les bases de ces futures communications laser, la NASA a déjà lancé plusieurs satellites de démonstration ces dernières années. La mission Laser Communications Relay Demonstration (LCRD), lancée en décembre 2021, était la première du genre. Le satellite visait à tester les communication laser dans l’espace sur des distances extrêmement longues, entre la Terre et l’orbite géosynchrone. Le CubeSat TeraByte InfraRed Delivery (TBIRD), lancé l’année dernière, avait ensuite atteint des taux de transmission de données de 200 gigabits par seconde.

La NASA prépare désormais un autre instrument nommé ILLUMA-T qui doit être lancé vers la Station spatiale internationale (ISS) plus tard cette année. Une fois rattaché au module d’expérimentation japonais, ILLUMA-T retransmettra les données vers la Terre via un amplificateur placé en orbite terrestre basse. Il s’agira du premier système de communication par relais laser de bout en bout utilisé par l’agence américaine, jetant ainsi les bases du système O2O qui sera à bord d’Orion pendant Artemis 2.