in ,

Pour accélérer la lutte contre le cancer, IBM met à disposition de la Science trois projets IA

Crédits : MIT Technology Review

Récemment, la firme américaine IBM a déclaré vouloir mettre à disposition de la Science de nouveaux outils basés sur l’intelligence artificielle. L’objectif ? Accélérer la lutte contre le cancer, l’une des causes de mortalité les plus importantes sur notre planète.

Accélérer la recherche contre le cancer

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le cancer représente la deuxième cause de décès dans le monde. En 2015, la maladie était à l’origine 8,8 millions de morts. En 2018, il y a eu 9,6 millions de décès et environ 18 millions de nouveaux cas ont été signalés. Dans un communiqué publié le 22 juillet 2019, le Computational Systems Biology a fait une annonce importante dévoilant certains de ses projets.

Ce centre de recherche établi à Zurich (Suisse) par la firme IBM travaille sur des solutions intégrant l’IA. Le but est de détecter les mécanismes à l’œuvre dans le déclenchement du cancer. Par ailleurs, il est également question d’en savoir davantage sur la composition des tumeurs. L’objectif ultime de ces projets est de permettre une accélération des recherches contre le cancer.

Le projet PIMKL considère les interactions moléculaires afin de prédire les phénotypes à partir de données moléculaires d’origines diverses.
Crédits : IBM

Trois projets dévoilés par IBM

Dans sa publication, le centre d’IBM a indiqué vouloir offrir aux industries et aux instituts de recherche de nouveaux moyens afin de contribuer à la mise au point de thérapies inédites. Ainsi, trois projets intégrant l’apprentissage automatique ont été dévoilés, voués à être mis à la disposition de la Science. Autrement dit, ces projets deviendront open source puisque leur code source sera publié, si bien que la communauté scientifique pourra les exploiter et les développer.

Le premier est un algorithme nommé PaccMann, ayant pour but de définir des compositions chimiques permettant d’élaborer des médicaments pouvant lutter contre le cancer. Le second prend le nom d’INtERAcT, destiné à trouver des informations précieuses parmi plus de 15 000 études publiées chaque année sur le cancer. Enfin, le dernier projet baptisé PIMKL est également un algorithme, mais l’utilité est toute autre. En effet, celui-ci considérera les interactions moléculaires afin de prédire l’évolution d’un cancer et identifier les patients exposés à une rechute.

Ces trois projets ont été présentés lors de deux événements qui se sont déroulés du 21 au 25 juillet 2019 à Bâle (Suisse). Il s’agit de la 18e Conférence européenne sur la biologie informatique (ECCB) et de la 27e Conférence sur les systèmes intelligents de biologie moléculaire (ISMB).

Sources : Psychology TodaySiècle Digital

Articles liés :

Une IA signée Google est capable de détecter le cancer du poumon

Comment le virus du rhume pourrait nous aider à vaincre le cancer

Des milliers de cancers pourraient être évités avec ce changement d’habitudes