in

Les pommes que nous consommons sont parfois vieilles d’une année, comment est-ce possible ?

Crédits : Pixabay

Sur nos étals, les pommes sont disponibles toute l’année et pourtant, les récoltes ne se font qu’entre juillet et octobre. Comment cela se fait-il ? Comment les pommes sont-elles conservées ?

La pomme est le fruit star de nos étals car celle-ci y est présente toute l’année, alors que la récolte annuelle ne dure que trois mois. Il faut tout d’abord savoir que la plupart des pommes disponibles en France sont cultivées dans le pays mais une partie d’entre-elles sont issues d’importations en provenance de pays tels que la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud, l’Argentine ou encore le Chili.

Alors que ces importations sont assurées par les distributeurs dont le but est d’apporter une autre gamme de produits, il faut savoir que la France est tout à fait capable de satisfaire son propre marché. Néanmoins, cela pose des questions au niveau de la conservation de ces produits tout au long de l’année. En réalité, le secret débute avec la sélection des variétés, celles ayant une plus grande capacité à se conserver longtemps comme la Reinette de Caux, la Chanteclerc ou encore la Clochard.

Ensuite, lors de la cueillette, la pomme doit être d’une couleur idéale, ni trop verte ni trop mûre alors qu’en règle générale, 1/4 de tour suffit à récolter le fruit. Vient le tri de la récolte, une étape durant laquelle les fruits jugés trop fragiles pour tenir longtemps sont mis de côté, surtout que ces derniers pourraient accélérer le murissement des autres. Les pommes sélectionnées sont ensuite placées dans des cagettes dans lesquelles elles ne se touchent pas, puis sont conservées à une température située autour de 10 °C, voire stockées dans une chambre froide où la température est généralement plus basse encore.

Cependant, il existe une autre technique de longue conservation, comme l’explique le site Popular Science. Il faut savoir que la pomme, une fois récoltée, continue d’évoluer et que son goût est conditionné par sa teneur en sucre. Lorsque celle-ci est encore verte, cela veut dire qu’elle contient encore beaucoup d’amidon et que le goût n’en sera que fade. Ainsi, lorsque l’amidon se transforme en sucre, la pomme murit et ce processus se produit au contact de l’oxygène.

Ainsi, en ce qui concerne certaines grandes exploitations, la dernière technique évoquée consiste à ralentir le processus naturel de maturation en stockant les pommes dans des chambres froides où l’oxygène est tout simplement remplacé par de l’azote. En somme, voici pourquoi nous avons des pommes toute l’année et que lorsque vous croquez dans un de ces fruits, celui-ci est peut-être vieux, mais cela ne se voit pas.

Sources : Popular ScienceMashable