in

Pologne : cette piste cyclable s’éclaire toute seule !

Crédits : Instagram/Misztalphotography

La société intègre petit à petit les problèmes environnementaux et se mobilise parfois, consciente que ces dérives sont en partie le fruit des transports privés. Dernier exemple en date : en Pologne, le vélo se démocratise, tandis qu’une nouveauté vient d’y faire son apparition, une piste cyclable autonome quant à son éclairage nocturne !

Utiliser un vélo plutôt qu’une voiture pour ses déplacements quotidiens apparait comme un geste écoresponsable. Cependant, ne comportant pas de phares, le vélo peut s’avérer dangereux lorsque la nuit tombe, bien que de petites lampes existent mais n’éclairant pas assez pour espérer jouir d’une bonne visibilité. L’éclairage public, en ce qui concerne les pistes cyclables, serait trop onéreux à installer pour couvrir l’ensemble de ces voies, surtout qu’utiliser de l’énergie, alors que peu de personnes circulent à vélo la nuit, est fortement contradictoire.

La ville polonaise de Lidzbark Warminski a trouvé une solution fiable, en plus d’être originale. Il s’agit d’une piste cyclable arborant un revêtement spécial, une peinture intégrant des matériaux luminophores. Le principe est simple : ces matériaux absorbent la lumière du soleil, qu’ils restituent ensuite pendant la nuit. La toute première piste de Lidzbark Warminski vient tout juste d’être ouverte au public, tandis que le reste du réseau devrait suivre.

L’innovation réside surtout dans la durée effective de l’éclairage, selon les chercheurs de l’Institut de Recherche Technologique (TPA), à l’origine du projet :

« Le matériau que nous avons utilisé pour la piste diffuse de la lumière pendant plus de dix heures. Ce qui signifie que la route peut être éclairée toute la nuit, et emmagasiner de nouveau de la lumière le jour d’après » indique l’ingénieur Igor Ruttmar, pour le site polonais Wyborcza.

Cette durée est largement suffisante pour couvrir la durée d’une nuit, peu importe la saison. La seule inconnue est bel et bien la durée de vie de ce revêtement luminophore, mais dans le cas où les coûts seraient abordables, d’autres villes pourraient adopter une telle mesure à l’avenir.

Sources : ConsoGlobeHuffington Post