in

Quand un poisson-chat se met à escalader la paroi d’une grotte

Crédits : Capture vidéo

Une séquence inédite capturée dans une grotte en Équateur dévoile un poisson-chat dans une situation assez inattendue, grimpant comme si de rien n’était à la paroi verticale d’une grotte.

Capturée par un groupe de chercheurs au cours d’une expédition spéléologique dans la province de Napo, cette séquence inédite représente la première preuve tangible que « l’escalade » existe bel et bien chez ce spécimen (Chaetostoma microps) : situé à 1 mètre au-dessus du niveau du sol, le poisson se déplaçait le long de la paroi sur laquelle coulait l’eau provenant du plafond et alimentant le ruisseau au sol.

Chaetostoma microps appartient à la famille des Loricariidés, rassemblant la plupart des espèces de poissons-chats des régions tropicales et subtropicales d’Amérique du Sud. Ils évoluent généralement dans des endroits compliqués d’accès, ce qui explique pourquoi ses facultés de grimpeur sont restées jusqu’à présent ignorées.

Mais alors pourquoi ce poisson est-il un si bon grimpeur ? Comme la plupart des Loricariidés, cette espèce présente une bouche en forme de ventouse. Cet attribut lui permet d’adhérer par aspiration à divers substrats comme des rochers ou des racines et de s’y fixer solidement pour lutter contre les forts courants. C’est avec cette bouche ventouse que le poisson-chat évolue sur la paroi rocheuse de la grotte. Petit cours d’escalade :

Les chercheurs ignorent encore pourquoi ce poisson-chat tient tant à grimper. L’hypothèse la plus probable serait qu’il essaie de monter le plus haut possible pour se rapprocher de la source du ruisseau qui suinte au plafond. Selon eux, ce poisson-chat chercherait à occuper le maximum de son territoire, jusqu’à atteindre ces propres limites physiques.

Source : National Geographic