in

Poison Garden, le jardin qui pourrait avoir votre peau !

Crédits : Jo Jakeman / Flickr

La ville d’Alnwick, dans le nord de l’Angleterre a servi de décor à la saga Harry Potter. En effet, c’est ici que se trouve le fameux château « Poudlard ». Cette ville est également célèbre pour ses jardins très prisés des touristes, dont un en particulier : le « Poison Garden ».

« Derrière les portes verrouillées du Poison Garden, les guides partagent des histoires de plantes mortelles. Mythes et légendes sont à découvrir, ainsi que des faits scientifiques et historiques » peut-on lire sur le site officiel du Poison Garden.

Aurait-on réellement envie de visiter ce « jardin empoisonné » ? Hormis la beauté du site, se faire une petite frayeur pour mieux apprécier d’être en vie pourrait s’avérer être intéressant. Blague à part, ce jardin ouvert au public en 2005 rassemble une collection de près de 100 plantes toxiques ou narcotiques.

« Ces plantes peuvent tuer », un avertissement inscrit sur le portail noir du Poison Garden, flanqué de deux têtes de mort.

En réalité, le risque est très faible, surtout que la visite du site est encadrée par des guides et ne dure qu’une quinzaine de minutes. Certaines des espèces qui sont présentes dans ce jardin empoisonné sont protégées, mais d’autres ont carrément été « mises en cage » afin d’éviter tout contact humain et les conséquences que vous pouvez imaginer.

Graeme
Graeme

Parmi les plantes à contempler dans ce jardin unique, on retrouve entre autres certaines variétés de pavot comme le coquelicot, certaines variétés d’ancolie ou encore de digitales, dont l’absorption d’environ 8 grammes de feuilles est mortelle pour l’être humain. Le Poison Garden contient également de la Belladone, une plante toxique donnant des baies noires qui contiennent de l’atropine, une substance active sur le système nerveux. L’atropine est d’ailleurs utilisée comme antidote de certains gaz neurotoxiques comme le gaz VX.

Le Poison Garden fait donc partie des jardins d’Alnwick, aménagés sur une surface de 14 hectares et attirant près de 600 000 touristes chaque année. Alors si vous passez par la ville de Newcastle, n’hésitez pas à parcourir les 40 kilomètres vers le nord en direction d’Alnwick !

Sources : New Zealand HeraldEasy Voyage

Crédits photos : The Alnwick Garden