in

Plusieurs dizaines de personnes frappées par un virus non identifié en Chine

Crédits : Peggy_Marco/Pixabay

Dans la ville de Wuhan, au centre de la Chine, au moins 59 personnes souffrent actuellement d’une mystérieuse pneumonie.

Un virus non identifié commence à sérieusement inquiéter les autorités chinoises. Depuis le premier cas signalé le 12 novembre dernier, au moins 59 personnes seraient actuellement touchées par mystérieuse épidémie de pneumonie virale. Plus de 160 autres personnes connues pour avoir été en contact étroit avec les patients sont également sous observation médicale.

Les symptômes signalés chez les patients sont communs à plusieurs maladies respiratoires et la pneumonie est fréquente en période hivernale“, a déclaré la Commission municipale de l’hygiène et de la santé de Wuhan. Elle note en revanche que la concentration des cas incite à la “prudence” et assure que “tous les patients ont été placés en quarantaine“. Sur cet échantillon, sept personnes seraient gravement atteintes, mais dans un état stable.

La piste du SRAS écartée

Concernant l’agent pathogène, les autorités sanitaires ont néanmoins quelques certitudes. “Nous avons exclu plusieurs hypothèses, notamment le fait qu’il s’agisse d’une grippe, d’une grippe aviaire, d’un adénovirus, du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) ou du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS)“, peut-on lire dans une déclaration.

On rappelle que l’épidémie de SRAS, qui a débuté en 2002, avait tué plus de 650 personnes dans le monde, dont plus de la moitié en Chine.

Les premiers éléments de l’enquête des autorités sanitaires suggèrent également que plusieurs des patients travaillent au South China Seafood City à Wuhan. Il s’agit d’un marché spécialisé dans la vente en gros de fruits de mer et de poissons. Sont également vendus des lapins et des faisans. L’établissement a depuis été fermé (1er janvier) pour des questions d’hygiène. Il est d’ailleurs en cours de désinfection.

chine
La ville chinoise de Wuhan touchée par une mystérieuse épidémie. Petrick_L/pixabay

Une maladie contagieuse ?

La Commission municipale de l’hygiène et de la santé de Wuhan a également précisé qu’aucune transmission de l’Homme à l’Homme n’avait pour l’heure été constatée.

Certains ont néanmoins des doutes. C’est le cas de Ho Pak-leung, le directeur du Centre pour les infections de l’Université de Hong Kong. Ce dernier appelle à la prudence, notamment en vue de la célébration du Nouvel An chinois le 25 janvier prochain. Il souligne en effet qu’il est “très possible” que la maladie puisse être contagieuse.

L’épidémie a par ailleurs incité les autorités de Hong Kong, de Macao, de Taïwan, de Corée du Sud, de Singapour et de Malaisie à prendre certaines mesures. Des contrôles sanitaires plus stricts aux frontières ont par exemple été mis en place. La température des passagers est également contrôlée sur tous les vols en provenance de Wuhan.

Articles liés :

Réseau Internet : la Chine met en place de nouvelles règles 

Peste porcine : des drones contaminent des élevages en Chine

Un traitement prometteur contre la démence bientôt testé chez l’Homme