in

Les plus vieux tatouages connus appartiennent à la momie de l’homme des glaces Ötzi

Crédits : Wikimedia Commons / 120

Découvert en 1991, le corps momifié de l’Homme des Glaces Ötzi continue de révéler ses secrets. Des tatouages jusqu’alors invisibles à l’œil nu viennent d’être révélés, portant à 61 leur nombre réparti sur l’ensemble du corps de cet Européen. 

Le corps momifié d’Ötzi a été découvert en 1991 à 3210 mètres d’altitude, dans une flaque de glace fondue au cœur des Dolomites (Alpes). Une première étude réalisée il y a environ un an avait évalué sa mort à l’an 3 250 avant J.C, et révélé 61 tatouages sur sa peau. Mais un nouvel examen du corps momifié date finalement la mort de cet Européen à 4 000 avant J.C, faisant de ses tatouages les plus vieux connus à ce jour.

Jusqu’ici, ce plus vieux tatouage connu était attribué à une moustache marquée sur le visage d’une momie non identifiée d’un homme provenant de la culture Chinchorro, située dans le nord du Chili en Amérique du Sud. Ötzi est donc à ce jour l’homme qui arborait les plus vieux tatouages connus, et ceux-ci sont au nombre de 61 sur l’ensemble de son corps, représentant principalement des groupes de lignes et des croix. Ceux-ci étaient réalisés grâce à de fines incisions dans la peau, frottées au charbon végétal et aux herbes.

Ces tatouages avaient, selon les scientifiques, une fonction plus thérapeutique que décorative, et représentaient une forme primitive d’acupuncture contre l’arthrose, les motifs se trouvant notamment sur des articulations portant des traces de lésions d’arthrose.

Credit: EURAC/M.Samadelli/M.Melis
Credits: EURAC/M.Samadelli/M.Melis

Source : Independant