in

Le plus vieux poisson du monde en captivité a plus de 80 ans

Capture vidéo de la chaîne YouTube de la California Academy of Sciences

Mathusalem est le plus vieux poisson du monde en captivité. Et il a déjà passé plus de 80 ans à l’aquarium Steinhart, de l’Académie des sciences de Californie à San Francisco où il est arrivé en 1938.

Le plus vieux poisson du monde en captivité a entre 85 et 90 ans

Il était déjà probablement né avant votre naissance ! Nommé ainsi en référence au personnage de la Bible (qui vécut jusqu’à 969 ans), Mathusalem est un poisson-poumon australien (Neoceratodus Forsteri) ou dipneuste d’Australie. Avec un peu plus d’un mètre de long, ce dernier fait de la résistance. Il fut introduit en 1938 à l’aquarium Steinhart de San Francisco alors qu’il était déjà adulte. Or, il est aujourd’hui considéré comme le plus vieux poisson du monde en captivité avec un âge estimé entre 85 et 90 ans. Le précédent record était jusqu’il y a peu détenu par un autre poisson-poumon de l’Aquarium Shedd, à Chicago. En effet, celui-ci est décédé en 2017 à l’âge de 84 ans.

Des caresses et un bon appétit

mathusalem plus vieux poisson du monde en captivité mange caresses
Capture vidéo de la chaîne YouTube de la California Academy of Sciences

Quels sont les secrets de sa longévité ? Les soins, les caresses la nourriture selon Allan Jan, biologiste à l’aquarium Steinhart. “Elle mange tout ce que je lui offre. Et bien qu’elle ne soit pas difficile (Mathusalem est une femelle), elle a raffiné son palais au fil des ans et préfère aujourd’hui les crevettes et les figues“, explique-t-il. Par ailleurs, il semblerait également que Mathusalem soit friande de massages sous le ventre et sur la tête.

En zones sauvages, vous retrouverez cette espèce d’eau douce (protégée) dans le sud-est du Queensland, en Australie, notamment dans les rivières Burnett, Mary, North Pine et Brisbane ou dans les lacs et étangs.

Des records de longévité

Mathusalem n’est pas le seul poisson à détenir les clés de la longévité. Par exemple, le koï (ou carpe japonaise) est connu pour dépasser largement les 200 ans. Hanako était le plus vieux d’entre eux et il est décédé le 7 juillet 1977 à l’âge de 226 ans. On pense également à l’esturgeon ou à l’anguille, également connus pour vivre au-delà des 100 ans.

Toujours chez les poissons, mais côté “requins”, on soulignera par ailleurs la longévité du requin-baleine. En effet, de récentes observations suggèrent que certains spécimens pourraient vivre jusqu’à 130 ans. Mais la palme revient au requin su Groenland, le vertébré à la longévité la plus importante – estimée à près de 400 ans. Ainsi, certains spécimens encore vivants aujourd’hui l’étaient peut-être déjà durant le règne de Louis XIV.

Mathusalem en vidéo :

Source

Articles liés : 

Pourquoi ces grands requins blancs se rassemblent-ils tous au “milieu de nulle part” ?

Comment l’extinction des dinosaures a amené à la diversité des requins d’aujourd’hui

Il y avait déjà des poissons mangeurs de chair au temps des dinosaures