in

Au plus près des taches lumineuses de Cérès : « un paysage complexe, beau et brillant »

Crédits : NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA

La sonde Dawn, qui est actuellement à seulement 1470 kilomètres de Cérès, a photographié avec une résolution inégalée la surface de la planète naine. Parmi ces nouveaux clichés figure celui du cratère Occator et de ses mystérieuses taches lumineuses.

Située entre Jupiter et Mars, dans la ceinture d’astéroïdes, la planète naine Cérès est une véritable source d’interrogations pour les scientifiques depuis que le télescope Hubble a détecté en 2003 la présence de mystérieuses lumières sur sa surface. Depuis, la sonde Dawn, qui se destine à l’étude de cet astre, a apporté tout au long de son approche de nombreux nouveaux clichés de ces fameuses tâches, sans toutefois permettre d’apporter un réel éclaircissement quant à leur nature.

Aujourd’hui situé à quelques 1470 kilomètres de l’astre, l’engin spatial de la Nasa a entamé en août 2015 sa troisième « orbite de cartographie ». À l’occasion de cette dernière, Dawn a effectué deux cycles d’une durée de 11 jours chacun. Le troisième a quant à lui débuté le 9 septembre 2015 et consiste, comme les deux précédents, à effectuer 14 tours autour de la planète naine tout en photographiant sa surface. Bien que cette nouvelle « orbite de cartographie » doit totaliser 6 cycles, les premiers actuellement réalisés ont d’ores et déjà permis de fournir des clichés de Cérès ayant une résolution environ trois fois supérieure par rapport à ceux pris lors de la phase précédente — juin 2015.

Ces nouvelles images offrent notamment une vue inédite et extrêmement détaillée des contours de la tache lumineuse centrale présente à l’intérieur du cratère Occator. Par ailleurs, en combinant deux points de vue différents du cratère et de la surface environnante, les scientifiques ont réalisé une série d’animations en 3D permettant de mieux se rendre compte de sa topographie (voir vidéo ci-dessous). « Dawn a transformé ce qui était tout récemment quelques points lumineux en un paysage complexe, beau et brillant », a déclaré Marc Rayman, ingénieur et responsable de la mission, au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. « Bientôt, l’analyse scientifique va révéler la nature géologique et chimique de ce paysage extraterrestre mystérieux et fascinant », a-t-il ajouté. Ainsi, bien que les nouvelles données recueillies permettent d’affiner les pistes de recherche, la nature exacte de ces taches brillantes demeure pour le moment un mystère pour la communauté scientifique.

Nous devrions néanmoins en apprendre davantage dans les prochains mois lorsque la sonde entamera sa descente à 375 km de la surface de Cérès. À cette distance, Dawn devrait alors être en mesure de fournir des photographies avec une résolution de seulement 40 mètres.

Sources: S&ASciences&Vie

  • Crédits photo : NASA/JPL-Caltech/UCLA/MPS/DLR/IDA