in

Cette vache de 51 cm de haut est peut-être la plus petite sur Terre

Source : capture d'écran Youtube

Des milliers de visiteurs se rassemblent depuis quelques jours dans une petite ferme de Charigram, au Bangladesh, pour observer Rani. Avec une hauteur de seulement 51 cm, il pourrait s’agir de la plus petite vache du monde. Le Guinness World Records devrait bientôt statuer.

Rani, une génisse adulte âgée de 23 mois, est récemment devenue une sensation sur les réseaux sociaux à cause de sa petite taille (51 cm). Cette mensuration exceptionnelle, actuellement vérifiée par le Guinness World Records, lui vaudra probablement le titre de “plus petit bovin du monde” dans quelques jours. En effet, l’actuelle détentrice de ce record est une vache Vechur de 61 cm dénommée Manikyam, retrouvée en Inde.

Pourquoi Rani est-elle si petite ?

D’une part, Rani est une vache Bhutty qui, comme les vaches Vechur, sont généralement appelées “vaches naines”, car les bovins de ces deux races sont élevés pour être petits. De cette manière, les éleveurs peuvent produire grandes quantités de lait sans nécessiter beaucoup de nourriture.

Le climat pourrait également jouer un rôle dans le développement de ces animaux. Selon des recherches présentées en 2016, les vaches Vechur développeraient par exemple des “gènes thermomètres” capables de retarder leur croissance dans les climats chauds, une taille plus petite aidant probablement ces bovins à résister plus facilement à la chaleur.

Malgré tout, Rani reste une exception. Avec une hauteur de 51 centimètres pour à peine 26 kg sur la balance, elle est un exemple particulièrement petit d’une race déjà petite. À titre de comparaison, les autres vaches de sa ferme sont généralement deux fois plus grandes. D’autres facteurs ont ainsi contribué à la ramener plus près du sol.

D’après Sajedul Islam, le vétérinaire en chef du gouvernement bangladais pour la région comprenant Charigram, la ville où vit Rani, celle-ci serait le produit de la consanguinité génétique. En effet, dans de très nombreuses fermes, un taureau a tendance à engendrer plusieurs générations de vaches. Et si cette forme de consanguinité a tendance à préserver et à accentuer les traits souhaités par les éleveurs, elle peut également révéler certains traits indésirables, tels que le nanisme. C’est le cas ici.

En fin de compte, la taille exceptionnelle de Rani pourrait donc être le résultat à la fois de la consanguinité et de la génétique de sa race particulière.

Une vache “timide” et “heureuse”

Malgré sa taille, la génisse mène sa vie comme les autres, marquée par un caractère assez timide. Lorsqu’elle ne pose pas pour des photos, Rani préfère en effet passer une grande partie de son temps seule, à brouter loin des autres vaches de la ferme, d’après son propriétaire, Kazi Mohammad Abu Sufian. En dehors de cela, c’est une vache naine parfaitement heureuse qui aime courir «aussi vite que les lapins que nous avons à la ferme», poursuit-il.

Son nanisme va d’ailleurs lui sauver la vie. Si ses camarades sont élevées pour leur viande, Rani va en effet échapper à l’abattoir.