in

Des scientifiques créent le plus petit drapeau du monde, invisible à l’oeil nu

drapeau
La feuille d’érable, véritable symbole canadien, a pu être gravée sur une plaquette de silicium. Crédits : University of Waterloo

L’Institute for Quantum Computing, de l’Université de Waterloo, vient d’établir un nouveau record du monde en créant un drapeau canadien mesurant près d’un centième de la largeur d’un cheveu humain.

Que faites-vous pour vous détendre ? Du sport, du jardin, un peu de lecture ? Nathan Nelson-Fitzpatrick, ingénieur en nanofabrication à l’Institute for Quantum Computing de l’Université de Waterloo préfère de loin battre des records. En témoigne sa dernière oeuvre : une bannière canadienne mesurant 1.178 micromètres de longueur, soit près d’un centième de la largeur d’un cheveu humain. Le Guinness Book des records vient d’ailleurs de lui décerner le prix du plus petit drapeau national.

« Le Canada célèbre ses 150 ans », a déclaré Tobi Day-Hamilton, directeur adjoint des communications et des initiatives stratégiques à l’IQC. « Avec ce drapeau national à l’échelle nanométrique, l’avenir de la technologie canadienne est dorénavant solidement fixé dans le monde quantique et dans celui de la nano-échelle ».

La feuille d’érable, véritable symbole canadien, a pu être gravée sur une plaquette de silicium en utilisant un système de lithographie par faisceau d’électrons, une technique de gravure utilisant un faisceau d’électrons pour créer un motif en creux sur une surface. Elle est notamment utilisée pour la réalisation de circuits électroniques à semi-conducteurs et dans le domaine des nanotechnologies.

Par rapport à la photolithographie, qui utilise la lumière et qui est également utilisée pour la fabrication de semi-conducteurs, la lithographie par faisceau d’électrons permet une gravure plus fine, de l’ordre du nanomètre. C’est pourquoi vous ne verrez jamais la bannière. Du moins, à l’oeil nu :

« Vous avez effectivement  besoin d’utiliser un microscope électronique pour le voir, parce que même avec le microscope optique le plus puissant, le drapeau vous paraîtra un peu flou », prévient Nathan Nelson-Fitzpatrick.

Le drapeau sera prochainement exposé alors d’une exposition itinérante qui posera ses valises à  Kitchener, le 14 Octobre prochain, avant de se rendre dans des centres de sciences à travers tout le pays tout au long de  l’année 2017.

Source