in

C’est le plus gros poisson d’eau douce officiellement enregistré

plus gros poisson d'eau douce
Crédits : Sinsamout Ounboundisane / FISHBIO.

Une raie géante de la taille d’un piano à queue capturée le 14 juin dernier dans le Mékong, au nord-est du Cambodge, est devenue le plus gros poisson d’eau douce au monde jamais enregistré. La femelle, qui pesait plus de trois cents kilos, a été ensuite relâchée dans la rivière.

Après avoir été avertie par un pêcheur local la nuit précédente, une équipe de scientifiques du projet de recherche Wonders of Mekong a aidé à attraper, étiqueter et mesurer le poisson avant qu’il ne soit relâché. Il s’agit d’une femelle de l’espèce Himantura polylepis, de la famille des Dasyatidae (raies). D’après les chercheurs, l’animal pesait un peu plus de trois cents kilogrammes et mesurait 2,2 m de large pour quatre mètres de long du museau au bout de la queue.

Ces mensurations exceptionnelles font de cette raie géante le plus gros poisson d’eau douce jamais enregistré. Le précédent record était détenu par un poisson-chat géant du Mékong (Pangasianodon gigas). L’animal capturé en 2005 pesait 293 kilogrammes à l’époque et mesurait trois mètres de long.

Vous retrouverez cette espèce en Asie du Sud-Est, ainsi qu’à Bornéo. Elle est connue pour ne pas s’attaquer aux humains à moins d’être provoquée. Notez cependant que son épine, recouverte de mucus toxique, est capable de percer un os.

Comme beaucoup de poissons géants d’Asie du Sud-Est, la raie géante d’eau douce est inscrite sur la Liste rouge de l’UICN des espèces menacées.

plus gros poisson d'eau douce
Crédits : Sinsamout Ounboundisane / FISHBIO.

Collecter un maximum de données

Les chercheurs en ont également profité pour insérer une petite balise à la base de sa queue. De cette manière, ils pourront suivre les mouvements de l’animal le long du Mékong et d’autres rivières à proximité.

De nombreuses espèces locales effectuent en effet de longues migrations dans le cadre de leur cycle de vie. Or, les scientifiques ignorent encore beaucoup de choses sur le lieu et le moment où certains de ces poissons, et notamment les raies géantes, se lancent dans leurs voyages. C’est pourquoi le marquage de ce poisson est si important. Les données collectées permettront aux chercheurs de mieux protéger leur environnement et, de facto, les poissons eux-mêmes.

« Beaucoup de ces gros poissons sont migrateurs, ils ont donc besoin de vastes zones pour survivre », rappelle Zeb Hogan, du département de biologie de l’Université du Nevada à Reno. « Ils sont impactés par la fragmentation de leur habitat due aux barrages, mais aussi par la surpêche. Ainsi, environ 70 % des poissons géants d’eau douce dans le monde sont menacés d’extinction, et toutes les espèces du Mékong. Cependant, le fait que le poisson puisse encore atteindre cette taille est un signe d’espoir« .