in

Ce dinosaure pourrait être le plus gros jamais découvert

Représentation graphique d'un titanosaure. Crédit: Mark Witton

Les restes d’un dinosaure gigantesque sont en train d’être déterrés par des paléontologues en Argentine. Il pourrait également s’agir d’une nouvelle espèce. Toujours est-il que cette créature encore “non identifiée” pourrait être le plus grand animal ayant vécu sur Terre.

Les titanosaures intégraient la famille des sauropodes, un groupe de dinosaures connus pour leur taille impressionnante et leur long cou. Ces grands herbivores, dont certains pouvaient peser plusieurs dizaines de tonnes, n’ont été contestés que par les prédateurs les plus grands et meurtriers de leur époque.

Un nouveau dinosaure gigantesque

Ceci étant dit, des paléontologues sont récemment tombés les ossements de l’un de ces titans dans le nord-ouest de la Patagonie (Argentine), dans la province de Neuquén. Dans cet échantillon figurent notamment 24 vertèbres de la queue, ainsi que des éléments de sa ceinture pelvienne et pectorale de l’animal.

Pour l’heure, les opérateurs de fouilles sont toujours en cours. Sans accès à l’humérus ou au fémur de l’animal pour une analyse appropriée et approfondie, il est en revanche impossible de dire avec certitude combien il pesait. À en juger par la taille relative des ossements découverts, cependant, tout porte à croire que ces fossiles auraient pu appartenir à « l’un des plus grands sauropodes jamais trouvés », selon les paléontologues.

« Nous nous attendons à trouver beaucoup plus d’ossements lors de futures excursions sur le terrain. Aussi nous aurons, j’espère, bientôt la possibilité de déterminer avec confiance à quel point ce dinosaure était grand », souligne Alejandro Otero, qui dirige les fouilles.

Ce dinosaure pourrait même être plus gros que le Patagotitan mayorum et l’Argentionaurus, des titanosaures de plus de 35 mètres de long pour près de 80 tonnes sur la balance, considérés jusqu’à présent comme les plus grands dinosaures connus.

dinosaure
Les quelques ossements du nouveau spécimen mis au jour pour le moment. Crédits : AlejandroOtero et al., Cretaceous Research, 2021

Prudence prudence

Notez que si l’analyse anatomique ne permet pas encore de considérer ce dinosaure comme une nouvelle espèce, la disparité morphologique et l’absence d’éléments équivalents par rapport aux fossiles contemporains empêchent en effet d’attribuer ces nouveaux ossements à celles précédemment déterrées dans la région.

Autrement dit, pour l’heure, ce nouveau squelette fossilisé est celui d’un titanosaure inconnu.

Aline Ghilardi, chercheuse à l’université brésilienne de Rio Grande do Norte, en appelle toutefois à la prudence. Plusieurs spécimens récemment découverts ont en effet déjà été qualifiés “de plus grand titanosaure jamais trouvé”, avant que ces déclarations ne soient révisées suite à des analyses plus approfondies. Ce dit, la chercheuse en convient : ce nouveau dinosaure est « sans aucun doute un animal énorme, parmi les plus grands jamais découverts ».