in

Que sait-on de la plus grande météorite jamais retrouvée sur Terre ?

Hoba météorite
Crédits : Eugen Zibiso

Au cours de ces derniers siècles, de nombreuses météorites ont réussi à braver les conditions atmosphériques de la Terre pour se frayer un chemin en surface. Ces roches venues de l’espace varient en taille, en masse et en composition. La plus grande d’entre eux est la météorite Hoba, retrouvée en Namibie il y a plus d’un siècle. Que sait-on de cette énorme pierre ?

Un monstre venu du ciel

La plus grande météorite jamais retrouvée sur Terre est appelée « Hoba », du nom de la ferme en Namibie où elle fut découverte en 1920. Hoba est une météorite de fer qui pesait environ 66 tn au moment de son arrivée sur Terre (environ 60 tn aujourd’hui à cause de l’érosion). Elle mesure environ 2,7 m de long, 2,4 m de large et 0,9 m d’épaisseur. En plus d’être la plus grande météorite connue à ce jour, c’est aussi la plus massive de toutes les météorites de fer.

L’origine de la météorite de Hoba n’a pas encore été déterminée avec certitude, mais les scientifiques estiment qu’elle pourrait provenir de la Ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Des analyses isotopiques ont montré que la pierre est âgée d’environ 190 millions d’années et qu’elle est composée principalement de fer et de nickel avec des traces de cobalt et de phosphore. Les caractéristiques chimiques et minéralogiques de la météorite ont été utilisées pour établir des comparaisons avec d’autres météorites connues, mais jusqu’à présent, aucune correspondance exacte n’a été trouvée.

On estime que cette météorite est tombée sur Terre il y a environ 80 000 ans. À cette époque, la région était probablement fréquentée par Homo Sapiens. Notez qu’il n’y a pas de preuve concrète que les humains modernes ont effectivement vécu au niveau de l’actuelle Namibie à cette époque (les preuves directes remontent à environ 30 000 ans). Cependant, nous savons qu’Homo sapiens a migré de l’Afrique de l’Est vers d’autres parties de l’Afrique, y compris l’Afrique australe, il y a environ 60 000 à 80 000 ans.

Hoba météorite
Crédits : Carlos Neto

Une roche relativement intacte

L’absence de cratère d’impact ou de traces de fragmentation de la météorite de Hoba suggère qu’elle est tombée sur Terre à une vitesse assez faible et qu’elle est tombée verticalement, se figeant dans le sol plutôt que d’exploser en fragments. Depuis, la météorite de Hoba est restée sur place. Elle n’a pas été déplacée en raison de sa masse exceptionnellement élevée. Elle est entourée d’une couche de croûte terrestre composée de silicates et de minéraux qui se sont cristallisés autour de la météorite, la protégeant ainsi des intempéries et des érosions.

Par ailleurs, la météorite est également située dans une zone relativement plate et éloignée de toute activité humaine majeure, ce qui a contribué à sa préservation. Elle est maintenant protégée et surveillée par les autorités namibiennes pour éviter tout dommage ou vol, mais reste une attraction touristique populaire en Namibie où elle est exposée dans une aire protégée pour les visiteurs.

Brice Louvet, expert espace et sciences

Rédigé par Brice Louvet, expert espace et sciences

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.