Que sait-on de la plus grande galaxie spirale connue de l’Univers ?

NGC 6872 galaxie spirale
Crédits : NASA/ESO/JPL-Caltech/DSS

Il y a quelques années, de nouvelles observations par ultraviolet confirmaient le record d’immensité de la galaxie NGC 6872, déjà connue pour sa taille imposante. À côté, notre Voie lactée fait pâle figure. Cet objet doit sa forme et ses dimensions à une collision survenue il y a plusieurs dizaines de millions d’années.

La plus grande des barrées

Les galaxies spirales barrées sont des galaxies spirales dont les bras n’émergent pas du centre mais d’un courant d’étoiles traversant ce dernier. La question de savoir quand ce type d’architecture est apparu pour la première fois interroge encore les chercheurs. Grâce au James Webb Telescope, nous savons cependant que ces objets semblables à la Voie Lactée évoluaient déjà à une époque où l’Univers ne représentait que 25% de son présent âge actuel.

NGC 6872, l’objet qui nous intéresse aujourd’hui, est l’une de ces galaxies. Située à environ 212 millions d’années-lumière de la Terre dans la constellation australe du Paon, c’est aussi la plus grande, avec un diamètre estimé à 522 000 années-lumière. À titre de comparaison, on estime que la Voie Lactée s’étend sur environ 100 000 années-lumière.

Si cette galaxie spirale bat tous les records, c’est à cause de sa petite voisine, nommée IC 4970 (juste au-dessus du centre). La collision entre les deux objets aurait en effet « nourri » NGC 6872 en gaz et en poussière, entraînant ensuite la naissance de nombreuses nouvelles étoiles. Selon une étude de 2007, les simulations indiquent que la collision entre les deux galaxies aurait eu lieu il y a environ 130 millions d’années.

Une image composite récemment publiée montre la galaxie dans son intégralité. Elle combine des images en lumière visible, des données dans l’ultraviolet lointain et des données infrarouges. Ces données ont été recueillies grâce au Very Large Telescope de l’Observatoire européen austral, au Galaxy Evolution Explorer (GALEX) et au télescope Spitzer.

NGC 6872 galaxie spirale
NGC 6872, la plus grande galaxie spirale connue de l’Univers. L’objet brillant en bas à droite des galaxies est une étoile de la Voie lactée. Crédits : NASA/ESO/JPL-Caltech/DSS

La géante Alcyoneus

Notez qu’il existe des galaxies beaucoup plus imposantes encore dans l’Univers. Les plus grands objets de ce genre sont les radiogalaxies. Ces dernières se composent d’une galaxie hôte à partir de laquelle émanent des lobes colossaux jaillissant du centre galactique. En interaction avec le milieu intergalactique, ces jets agissent alors comme un synchrotron pour accélérer les électrons qui produisent une émission radio.

Récemment, une équipe d’astronomes est tombée sur l’une de ces géantes, désormais considérée comme la plus grande galaxie connue de l’Univers. Située à environ trois milliards d’années-lumière de la Terre, cette structure galactique baptisée Alcyoneus s’étend sur 16,3 millions d’années-lumière. Elle serait donc environ 160 fois plus grande que la Voie lactée.