in

Pourquoi le plus grand requin de l’histoire de la Terre a-t-il disparu ?

Le mégalodon était le plus grand prédateur sur Terre il y a 2,5 millions d’années. Une étude européenne a tenté de comprendre si ce requin géant a subi une extinction à cause d’une trop importante concurrence.

Le requin géant au doux nom de Carcharodon megalodon était bien plus imposant que le requin blanc, dernier représentant du genre Carcharodon, popularisé notamment dans le film Les Dents de la Mer sorti en 1975 et réalisé par Steven Spielberg.

Le mégalodon affichait les incroyables mensurations : 20 mètres de long, une gueule mesurant 3 mètres (mâchoire ouverte), et des dents de 18 centimètres. C’est pour cette raison que ce requin énorme a reçu le surnom de « grandes dents ». Il aurait vécu pendant l’ère du Cénozoïque, une période ayant suivi celle du Mésozoïque durant laquelle les dinosaures étaient présents. Le mégalodon est apparu sur notre planète il y a 28 millions d’années et a disparu il y a environ 2,5 millions d’années.

Des questions se posent quant à son extinction, étant donné qu’aucun autre animal ne le surpassait dans la chaine alimentaire des eaux du globe. Le mégalodon était un apex prédateur (ou superprédateur), c’est-à-dire qu’il n’était la proie d’aucun autre animal. L’hypothèse acquise jusqu’ici était relative au climat, mais une nouvelle étude a désormais changé la donne. Cette dernière a été menée par une équipe de l’Institut Paléontologique de l’Université de Zurich et publiée dans le Journal of Biogeography le 30 mars 2016.

Les scientifiques ont cherché à comprendre comment un tel animal avait pu disparaitre, alors que l’Homme n’était pas encore sur Terre. Ils ont analysé la répartition géographique des découvertes de fossiles du mégalodon ainsi que leur nombre au fil des temps géologiques qui correspondait. Les chercheurs se sont basés sur un recensement de fossiles, disponible dans The Paleobiology Database, une base de données mondiale.

L’hypothèse d’un changement climatique (période glaciaire) ayant causé la perte du requin géant a été écartée, car aucune modification de la répartition géographique n’a été notée. Par contre, une forte diminution de la quantité de fossiles a été observée pour la fin du Miocène, il y a 7 millions d’années environ. À cette période, d’autres animaux se sont multipliés, comme les orques, cachalots et requins blancs préhistoriques, représentant une concurrence à la prédation. De plus, les proies principales du mégalodon ont observé une importante baisse en quantité, à savoir les baleines à fanons.

En conclusion, un manque de proies potentielles et une quantité plus grande de prédateurs concurrents sont les causes de la disparition du mégalodon, le plus grand requin ayant jamais vécu sur la Terre.

Sources : Daily Mail — Sciences et Avenir