Plus de 800 galaxies sombres découvertes dans l’amas de Coma

Crédits : NAOJ

Un groupe de chercheurs de l’Université d’État de New York ainsi que de l’Observatoire National Astronomique du Japon a découvert pas moins de 854 galaxies ultra-sombres dans l’amas de Coma, en analysant les données d’archives du télescope Subaru, basé à Hawaï. 

À 330 millions d’années-lumière de la Terre, l’amas de Coma (aussi appelé amas de la Chevelure de Bérénice). Dans ce vaste amas de galaxies étaient découvertes 47 galaxies sombres, aussi appelées galaxies ultra-diffuses (UDG), en 2014. Mais en analysant les observations réalisées avec le télescope Subaru (Hawaï), ce sont 854 nouvelles galaxies de ce type qui y ont été repérées, et probablement plus.

« Non seulement ces galaxies sont très diffuses, mais elles sont enveloppées dans quelque chose de très massif », déclare Jin Koda, auteur principal de l’étude qui paraîtra dans The Astropysical Journal Letters. Si ces galaxies apparaissent si diffuses, c’est à cause de la lumière très faible qu’elles émettent. En effet, nombreuses de ces galaxies sont de la même taille que la Voie Lactée, mais elles possèdent seulement 1/1000 d’étoiles par rapport à notre galaxie, car selon les chercheurs, elles sont dépourvues de gaz, matière première pour la naissance d’étoiles.

Autre différence dans leur composition par rapport aux autres galaxies, ces UDG ne contiennent qu’1 % de matière baryonique, nécessaire à la formation de tous les atomes et toutes les molécules. Ainsi, ce « quelque chose de très massif » est en réalité une quantité excessive de matière noire, à hauteur de 99 %.

C’est justement dans cet amas de Coma qu’a été découverte pour la première fois la matière noire. C’était l’astronome suisse Fritz Zwicky en 1933, lorsqu’il observait plusieurs galaxies de cet amas.

Source : naoj

– Crédits photo : NAOJ