in

Plus de 2 heures par jour devant un écran nuit aux capacités intellectuelles des enfants !

capacités intellectuelles enfant écran
Crédits : mojzagrebinfo / Pixabay

Une étude publiée le 26 septembre 2018 indique que si un enfant passe plus de 2 heures par jour devant un écran, cela nuit gravement à ses capacités intellectuelles par rapport aux autres enfants. Mais, les écrans ne sont pas seulement un facteur de déficience cognitive. En effet, cette étude montre aussi que le sommeil et l’activité physique jouent un rôle important.

Comment s’est déroulée l’étude ?

Des chercheurs canadiens de l’institut CHEO et des universités d’Ottawa et de Carleton ont publié une étude menée aux États-Unis sur 4 524 enfants âgés de 8 à 11 ans. Ils ont étudié si ces enfants suivaient les recommandations canadiennes relatives aux écrans, et l’impact sur leurs fonctions cognitives. Les recommandations sont les suivantes : 9 à 11 heures de sommeil par nuit, pas plus de 2 heures par jour devant un écran et au moins une heure de sport par jour. Au départ, les familles ont répondu à un questionnaire afin d’indiquer aux chercheurs combien de temps leurs enfants dormaient par nuit, le temps passé sur les écrans et combien ils faisaient d’activité physique par jour.

Ensuite, les enfants ont subi une série de tests cognitifs portant principalement sur le langage, la réactivité, la concentration et la mémoire.

Lire aussi : Comment le tabac affecte-t-il la capacité auditive des enfants ?

enfant écran smartphone
Crédits : 3dman_eu/Pixabay

Que nous apprend cette étude sur l’altération des capacités intellectuelles d’un enfant par les 3 critères étudiés ?

En moyenne, les enfants passaient 3,6 heures devant tous les écrans confondus. Mais seulement 5 % d’entre eux respectaient toutes les consignes canadiennes (soit 1 enfant sur 20). En revanche, 29 % d’enfants ne remplissaient aucun critère des recommandations canadiennes. De plus, l’étude montre que seulement 51 % des enfants dorment assez, et que 37 % restent moins de 2 heures sur les écrans. En parallèle, seulement 18 % d’enfants pratiquent une heure d’activité physique par jour.

Le docteur Jeremy Walsh de l’Institut CHEO du Canada indique avoir trouvé avec ses collègues que « plus de deux heures d’écran chez les enfants appauvrissent leur développement cognitif ».

Les tests qu’ont subis les enfants ont révélé que le temps passé sur les écrans et le nombre d’heures de sommeil affectent plus directement leurs capacités intellectuelles. Toutefois, même si l’activité sportive n’a pas influé sur leurs capacités cognitives, il est important de noter qu’elle est essentielle à une bonne santé physique.

Cette étude vient appuyer les scientifiques et pédagogues qui avertissent sur la nuisance des écrans à forte dose. Ils peuvent entraîner des problèmes allant des difficultés de concentration à l’addiction.

En France, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a publié diverses recommandations concernant les enfants et les écrans. En effet, il indique par exemple qu’avant leurs 3 ans, les enfants ne doivent pas être confrontés aux écrans, car cela « peut freiner leur développement, même lorsqu’il s’agit de chaînes qui s’adressent spécifiquement à eux ».

Source

Articles liés :

Évitez à tout prix l’exposition aux écrans des enfants de moins de trois ans alerte un psychiatre  !

Les enfants qui grandissent en milieu rural sont-ils en meilleure santé mentale ?

Pourquoi vous devriez moins offrir de jouets à vos enfants