in ,

Plus d’accidents, d’agressions mortelles et de suicides à cause du réchauffement climatique

Crédits : PxHere

Comme chacun sait, le réchauffement climatique est connu pour être à l’origine de la fonte des glaces et de nombreux autres phénomènes. Une récente étude estime qu’aux États-Unis, la hausse des températures augmenterait le nombre de décès par blessure chez les jeunes.

Davantage de temps passé à l’extérieur

Plus de 2 000 morts supplémentaires par blessures mortelles chaque année aux États-Unis. Telle est la conclusion d’une étude parue dans la revue Nature Medicine le 13 janvier 2020. Les chercheurs de l’Imperial College de Londres (Royaume-Uni) et de l’Université Columbia de New York (États-Unis) ont analysé les données concernant 6 millions de décès par blessures mortelles aux États-Unis. Ces mêmes données ont été corrélées à l’évolution des températures entre 1980 et 2017. Les meneurs de l’étude se sont ensuite focalisés sur les mois durant lesquels les températures moyennes étaient 2 °C supérieures à la normale.

Pourquoi les décès par blessures mortelles augmenteraient-elles avec un temps plus chaud ? Les chercheurs ne sont pas certains mais ont tout de même formulé une hypothèse. Un temps plus chaud pousserait les personnes à sortir davantage de chez eux, passer plus de temps à l’extérieur et boire plus d’alcool. Ceci favoriserait les accidents et les agressions mortelles. Quant aux suicides, il est question de détresse mentale accrue, principalement chez les jeunes.

alcool
Un temps plus chaud pousserait davantage à la consommation d’alcool et augmenterait les comportements à risque.
Crédits : Pixabay

Les hommes et les jeunes plus concernés

Les 15-34 ans représentent le groupe le plus exposé aux accidents de la route (42 %) et aux suicides (30 %) avec une augmentation de 2 °C des températures. Par ailleurs, les hommes sont bien plus concernés que les femmes avec 84 % de décès supplémentaires. En revanche, les personnes âgées sont moins exposées, notamment aux chutes. La présence moins fréquente de neige et de verglas expliquerait cette baisse.

Il faut savoir que l’augmentation de 2 °C des températures moyennes se classe dans la catégorie des scénarios assez optimistes. Rappelons qu’en 2014, le GIEC avait élaboré plusieurs scénarios, dont le plus pessimiste prévoyait une augmentation de 4,8 °C ! Ainsi, dans le cas où cette étude soit juste, une plus forte augmentation des températures pourrait causer davantage de morts par blessures mortelles. Rappelons également qu’il y a quelques mois, des chercheurs français avaient estimé que la température moyenne globale pourrait augmenter de 6,5 à 7°C en 2100.

Source

Articles liés :

Simulez le réchauffement climatique grâce à cette application en ligne !

L’Italie, premier état au monde à instaurer l’étude du réchauffement climatique à l’école !

Quel est l’impact du réchauffement climatique sur la productivité au travail ?