in

En plus du cerveau, la télévision serait mauvaise pour les poumons

Crédits : oracast / Pixabay

Rester scotché devant la télévision serait mauvais pour les poumons, en plus de l’être déjà pour le cerveau, comme le révèle une nouvelle étude japonaise qui conclut qu’abuser de la télévision favorise la formation de caillots de sang et l’obstruction des artères.

Si l’on sait déjà que trop regarder la télévision altère à terme le cerveau, une nouvelle étude venue du Japon suggère qu’abuser de la télévision est également mauvais pour les poumons. Ce sont des chercheurs de l’Université d’Osaka qui publient leur étude dans la revue scientifique Circulation, laquelle révèle que rester assis sur une trop longue durée favorise la formation de caillots et accentue le risque d’embolie pulmonaire.

Des conclusions qu’ils ont tirées après une étude de plusieurs années, basée sur l’analyse des données de 86 024 personnes. Entre 1988 et 1990, les participants, âgés de 40 à 79 ans, ont dû noter combien de temps ils passaient devant leur télévision. Au terme de 19 ans, 59 personnes ont développé une embolie pulmonaire. En comparant les résultats, les scientifiques ont remarqué que le temps consacré au petit écran avait joué un rôle dans l’apparition de cette maladie.

Selon eux, les personnes qui passent plus de cinq heures par jour devant leur écran sont deux fois plus à risque que ceux qui y consacrent moins de 2h30. Plus précisément, deux heures sans bouger augmente de 40% le risque d’obstruction des artères. C’est l’inactivité qui favorise l’apparition des caillots. « Cela commence par un caillot qui se forme au niveau de la jambe, se détache de la paroi de la veine et remonte vers le poumon« , détaille le Dr Toru Shirakawa, co-auteur de l’étude.

Pour éviter tout problème et prévenir l’embolie pulmonaire, le Dr Toru Shirakawa recommande, pour réactiver la circulation durant l’inactivité, de se lever au moins une fois toutes les heures en faisant quelques pas et étirement, durant quelques minutes.

Source