in

Voici la plus ancienne œuvre d’art jamais découverte au Royaume-Uni

Crédits : Université de Newcastle

Sur plusieurs pierres découvertes sur l’île britannique de Jersey se dessinent des gravures abstraites, mais bel et bien intentionnelles. Datant de la dernière ère glaciaire, il s’agirait des plus anciennes expressions artistiques jamais découvertes dans la région.

Au premier regard, nous pourrions confondre ces pierres avec n’importe quel caillou, mais un oeil averti verra la différence. Elles ont été découvertes aux Varines à Jersey, une île du Royaume-Uni à quelque 28 kilomètres des côtes du nord de la France. Il y a entre 23 000 et 14 000 ans, durant la dernière période glaciaire (Magdalénien), la région était habitée par des chasseurs-cueilleurs.

Au total, les archéologues du Natural History Museum de Londres, de l’Université de Newcastle et de l’Université de York en ont découvert une dizaine. Après analyses des fines gravures au microscope, les chercheurs en sont convaincus : ces lignes ne sont pas aléatoires, dessinées par l’usure au cours de milliers d’années. Au contraire, elles ont été intentionnellement sculptées dans un acte d’expression artistique.

Les chercheurs ont également mis en lumière la façon dont ces marques ont été creusées. “L’analyse microscopique indique que de nombreuses lignes, y compris les dessins incurvés et concentriques, semblent avoir été faites par des incisions en couches ou répétées“, souligne le Dr Silvia Bello, principal auteur de l’étude. “La majorité des dessins sont purement abstraits, mais d’autres pourraient représenter des formes de base telles que des animaux, des paysages ou des personnes“.

oeuvre
Une analyse des rayures a révélé comment les pierres ont été gravées. Bello et coll. / PLOS One / 2020

Des oeuvres éphémères

Difficile pour l’heure de déterminer les motivations de ces premiers artistes de Jersey. Néanmoins, il semblerait que le plaisir n’était que temporaire. “Les gravures ont été réalisées sur de la pierre tendre“, explique-t-il. “Le travail de cette pierre a probablement créé une poudre dans les incisions. Cela signifie que les gravures n’étaient clairement visibles qu’au moment de leur réalisation“.

Autrement dit, il semblerait que l’acte de création était plus important que l’objet fini lui-même. Ceci, note le chercheur, diffère de la notion occidentale moderne de ce qui fait d’un objet une oeuvre d’art.

Des oeuvres d’art antérieures ont été découvertes. Le plus ancien exemple incontesté reste à ce jour une sculpture en ivoire de mammouth découverte dans une grotte allemande. Cette sculpture, qui représente un corps humain surmonté d’une tête de lion des cavernes, aurait été taillée il y a entre 35 000 et 40 000 ans. Quant à l’auteur, on ne sait toujours pas si elle est l’oeuvre d’un humain ou d’un Néandertalien.