in

Découverte de la plus ancienne fresque figurative connue au monde

Crédits : Maxime Aubert

Une équipe d’archéologues annonce la découverte de la plus ancienne fresque figurative connue au monde. Réalisée il y a au moins 45 500 ans en Indonésie, elle dépeint un porc sauvage, fournissant au passage les plus anciennes preuves d’un établissement humain dans la région.

La plus ancienne œuvre d’art figurative jamais créée par les humains représente un porc verruqueux de Célèbes (Sus celebensis), également appelé porc de Sulawesi, une espèce originaire d’Indonésie. Elle a été identifiée en 2017 par l’archéologue Maxime Aubert et son doctorant Basran Burhan, de l’Université australienne de Griffith. Vous la retrouverez dans la grotte de Leang Tedongnge, nichée dans une vallée isolée entourée de falaises et accessible uniquement pendant la saison sèche.

Les agriculteurs locaux connaissaient l’existence de cette grotte depuis longtemps. Toutefois, ils n’avaient encore jamais remarqué la présence du dessin à l’intérieur. « Quand j’ai vu l’oeuvre pour la première fois, j’ai été époustouflé », a déclaré à IFLScience Adam Brumm. Les détails de l’étude sont publiés dans la revue Science Advances.

Une scène narrative

Mesurant 136 par 54 centimètres, cette œuvre a été peinte avec un pigment ocre rouge foncé. On distingue également au moins deux paires de verrues faciales (caractéristiques des mâles adultes de l’espèce), ainsi qu’une bande sombre mi-dorsale qui s’étend de la crête vers la queue.

Vous remarquerez également deux empreintes de mains situées au-dessus de l’arrière-train du porc. On ne les distingue pas réellement de notre point de vue, mais les chercheurs soulignent aussi la présence de deux autres cochons qui ne sont que partiellement conservés. Ils évoquent alors une possible scène narrative. « Le cochon semble observer un combat ou une interaction sociale entre deux autres porcs verruqueux », imagine Adam Brumm.

peinture fresque porc indonésie
Crédits : AA Oktaviana

Au moins 45 500 ans

Grâce à une méthode de datation par l’uranium, les chercheurs ont pu dater un gisement de calcite formé juste au-dessus de la peinture à environ 45 500 ans. Aussi, ils suggèrent que cette œuvre est tout aussi ancienne, voire probablement un peu plus. Avant elle, la fresque figurative la plus ancienne, découverte par la même équipe à Sulawesi, était datée à environ 43 900 ans. Elle représentait un groupe de figures mi-humaines, mi-animales chassant des mammifères.

La capacité de créer de telles œuvres témoigne d’une capacité de pensée complexe et abstraite. Jusqu’à présent, les recherches sur la façon dont ces traits comportementaux et cognitifs ont émergé avaient tendance à se concentrer sur le continent européen, où les archives montrent une explosion de l’art rupestre à partir d’environ 40 000 ans. Toutefois, cette nouvelle découverte remet cette idée en question, suggérant que des traditions artistiques tout aussi remarquables se sont probablement développées quelques milliers d’années plus tôt en Asie, ou plus probablement en Afrique.

Quant à ses auteurs, l’équipe suggère que l’œuvre d’art a été réalisée par Homo sapiens, et non pas d’anciens cousins éteints comme les Denisovans. Nous savons en effet que nos ancêtres sont arrivés en Australie il y a environ 65 000 ans, et qu’ils ont probablement dû traverser les îles indonésiennes pour y parvenir. En revanche, les chercheurs ne peuvent le dire avec certitude.