in

Le plus ancien site astronomique du monde se trouve en Afrique

Crédits : Adrian Pelletier / Pixnio

Beaucoup de personnes pensent que le plus ancien site d’observation astronomique au monde se trouve en Europe. Et pourtant, celui-ci se situe bien sur le continent africain et daterait d’environ 7 000 ans.

Les mégalithes, premiers observatoires astronomiques

L’astronomie est la plus ancienne science naturelle de l’histoire. Elle consiste à observer les astres, à tenter d’expliquer leur origine, leur évolution ainsi que leurs propriétés physiques et chimiques. Mais qui sont les premiers astronomes de l’histoire ? Eric Lagadec, astrophysicien et président de la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique (SF2A), a répondu à cette question dans un article du magazine GEO.

Selon le spécialiste, il est difficile de dater avec précision le commencement de l’astronomie. Néanmoins, certains scientifiques pensent qu’à l’époque déjà, les hommes préhistoriques observaient le ciel. En effet, il y a des groupements d’étoiles sous forme de points peints dans les célèbres grottes de Lascaux.

Cependant, les plus anciennes preuves physiques d’observation du ciel par des humains sont des monuments de pierres agencées de manière circulaire (mégalithes) datant du pré-Néolitique. En 2016, des chercheurs ont notamment démontré que des cercles de pierre présents depuis plusieurs millénaires en Grande-Bretagne permettaient aux hommes de suivre les cycles de la lune et du Soleil. Ces ancêtres des observatoires astronomiques actuels servaient de calendriers primitifs.

Le plus ancien alignement circulaire de pierres

Toutefois, les plus anciennes preuves physiques d’observation du ciel ne se trouveraient pas en Europe, mais en Afrique. Lorsque l’on évoque les mégalithes, des lieux tels que l’Angleterre, l’Écosse, la Bretagne ou encore la France nous viennent à l’esprit. Et pourtant, il existe des alignements circulaires de pierres plus anciens, le plus vieux étant celui de Nabta Playa (Égypte) qui date de 7 000 ans. Ce site archéologique a été découvert en 1973 par le guide égyptien Eide Mariff, mais a par la suite été étudié plus sérieusement l’archéologue Fred Wendord.

site astronomique cercle pierre
Crédits : Raymbetz / Wikipedia

Plusieurs années plus tard, Fred Wendord contacte l’archéoastronome Kim Malville. Ce dernier comprend alors que ces pierres indiquent le nord et la position du Soleil au moment du solstice d’été, synonyme du début de la saison des pluies. Une datation carbone 14 a ensuite permis de dater le cercle de pierres vers 4800 avant J-C., ce qui en fait le plus ancien site astronomique jamais découvert.

Pour Eric Lagadec, le fait que le premier site de ce genre se trouve en Afrique n’est toutefois pas un hasard. En effet, c’est tout à fait logique dans la mesure où l’humanité a débuté son histoire sur ce continent.