in

C’est le plus ancien dinosaure de ce genre jamais découvert

dinosaure
Crédits : MR1805/istock

Une équipe de scientifiques de l’Indian Institute of Technology et du Geological Survey of India annonce avoir identifié les restes d’un nouveau dinosaure en Inde. Et ce n’est pas n’importe lequel.  Il s’agit en effet du premier de son groupe découvert en Inde et du plus ancien jamais trouvé dans les archives fossiles du monde.

Le plus ancien dicraeosauridé connu

Les dicraeosauridés sont un groupe de dinosaures sauropodes, un sous-groupe des sauropodes diplodocoïdes principalement connu des masses continentales du Gondwana en Afrique et en Amérique du Sud, en plus de quelques occurrences aux États-Unis et en Chine. Leur âge va du Jurassique moyen au Crétacé inférieur. Dicraeosaurus et Amargasaurus sont peut-être les plus connus et emblématiques.

Les dicraeosauridés se distinguent par certaines caractéristiques anatomiques particulières qui les différenciaient des autres sauropodes diplodocoïdes et sauropodes en général. Contrairement à ces derniers, ils étaient notamment dotés de cous plus courts et de membres antérieurs plus longs, ce qui leur conférait une posture plus dressée. Leur dos était également courbé, en forme de « S », tandis que leurs vertèbres dorsales présentaient souvent deux rangées de pointes neurales pointues le long de leur dos.

Par ailleurs, une équipe de paléontologues annonce avoir identifié un nouveau dinosaure de ce genre. Vieux d’environ 167 millions d’années, il s’agit du premier de ce groupe découvert en Inde. Il représente aussi « le plus ancien enregistrement mondial des dicraeosauridés, mais aussi des diplodocoïdes », précise Debajit Datta, de l’IIT Roorkee et co-auteur de l’étude publiée dans la revue Scientific Reports. Des théories antérieures suggéraient que l’Inde n’était habitée que par les prédécesseurs des diplodocoïdes.

dinosaure Inde Tharosaurus indicus
Une vertèbre dorsale partielle de Tharosaurus indicus. Crédits : Pragya Pandeï

L’Inde, un berceau des sauropodes ?

Connue à partir d’éléments du squelette axial, l’espèce a été baptisée Tharosaurus indicus, ce qui fait référence au désert du Thar et à son pays d’origine. Le dinosaure se distinguait des autres de son groupe avec des dépressions allongées sur les côtés des os du cou et des épines neurales avec des divisions profondes qui auraient pu ressembler à des pointes vers le haut sur le cou. Les paléontologues ont également noté une surface avant en forme de cœur sur les os de la queue.

Avec d’autres découvertes de dinosaures primitifs comme Barapasaurus et Kotasaurus, la mise au jour de cette nouvelle espèce primitive suggère fortement que la région a joué un rôle important dans l’émergence et la diversification des néosauropodes.