En terme de plongeon en piscine, il y a deux écoles. Celle qui met en avant l’esthétique, la technique et la précision, discipline qui voit les meilleurs plongeurs s’affronter en ce moment aux Jeux Olympiques de Rio. Et puis il y a les plongeons un peu fous, dont les participants s’affrontent au Norvège, à Oslo.

Durant les Jeux Olympiques de Rio, les meilleurs plongeurs du monde s’affrontent pour une médaille d’or, laquelle sera remportée par le plus précis, technique, esthétique et autres critères mis en avant par les juges. Mais à plus de 10 000 km de là, à Oslo, capitale de la Norvège, c’est un tout autre concours de plongeon que l’on vous propose de découvrir, lequel n’est pas représenté aux Jeux Olympiques. Ce concours est explicitement baptisé « dødsing« , ou plongeon de la mort.

Dans ce concours, ce sont les plongeons qui font mal uniquement en les regardant qui sont mis à l’honneur. À première vue, il semble s’agir d’un immense concours de plats, mais, comme le précisent de nombreuses personnes sur la plateforme Reddit, il n’en est rien. L’idée, c’est plutôt de faire croire au public à d’énormes plats bien douloureux, avant de faire une sorte de changer de position au tout dernier moment, pour amortir le choc, bien que ce ne soit pas si évident au vu des images.

Ici, les critères de notation sont évidemment différents de ceux qui sont privilégiés aux Jeux Olympiques, puisqu’il s’agit là plutôt de style et de temps attendu avant de changer de position. « Les participants sont notés sur leur style, et le temps attendu avant de changer de position. Je suis à peu près persuadé que de cette hauteur, un plat peut faire très mal« . Quoi qu’il en soit, je vous propose d’observer ces images et de ne pas tenter de reproduire cela dans votre piscine, cela pourrait être très douloureux.

https://www.youtube.com/watch?v=0T0OLR4MzrM

Source