in

Ces plants d’épinards envoient des e-mails d’alerte en cas de pollution des sols

Crédits : PPD / Pixnio

Des chercheurs étasuniens affirment avoir transformé des plants d’épinards en capteurs permettant d’alerter en cas de pollution des eaux souterraines. Les plants changent alors de couleur et une caméra infrarouge permet de repérer ce changement. Elle déclenche alors l’envoi d’un e-mail d’alerte à destination des chercheurs.

Prévenir la pollution des sols grâce à des épinards

L’épinard est une plante potagère aux propriétés nutritionnelles intéressantes. Celle-ci a également la réputation de rendre les humains plus forts. Or, cette plante cultivée dans toutes les régions tempérées a trouvé un usage aussi surprenant qu’utile. Les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) utilisent en effet des plants d’épinards connectés. En 2017, les scientifiques avaient déjà livré un premier rapport concernant ces recherches dans la revue Nature Materials. Initialement, il était question d’insérer des nanotubes de carbone dans les feuilles pour détecter la présence d’explosifs dans le sol. Autrement dit, les plants faisaient office de capteurs.

Aujourd’hui, les scientifiques témoignent d’une importante avancée de leurs travaux. En effet, les plants d’épinards sont désormais capables de prévenir la pollution des sols. Comme le rappelle le responsable des travaux Michael Strano, les plantes sont bien plus sensibles à leur environnement que les humains. Aussi, ils sont ici « programmés » pour détecter de petits changements dans les propriétés du sol, ainsi qu’au niveau du potentiel hydrique.

plant épinard
Crédits : MSphotos / Pixabay

…mais pas seulement !

Dans le cadre de leur expérience, les chercheurs ont donné la capacité aux nanotubes de carbone présents dans les plantes d’émettre un signal fluorescent en présence de monoxyde d’azote (NO). Rappelons qu’il s’agit d’un polluant industriel dangereux pour l’environnement et la santé humaine. Or, le signal fluorescent peut être détecté par des caméras infrarouges. Ces dernières déclenchant ensuite l’envoi d’un e-mail d’alerte aux chercheurs. Pour les scientifiques, cette expérience constitue une nouvelle preuve que la barrière de communication entre la plante et les humains se réduit. À terme, les plants d’épinards pourront être utilisés pour alerter sur la pollution des eaux souterraines. Cela pourra éventuellement également servir à prévenir les épisodes de sécheresse et donc fournir des informations sur les changements du climat.

Il faut savoir que les épinards font parfois l’objet de recherches et innovations technologiques. En 2017 par exemple, des chercheurs étasuniens déclaraient travailler sur la mise au point d’un patch cardiaque sur la base des feuilles d’épinards. Selon ces chercheurs, la structure de la feuille d’épinard permettrait, grâce à ses petites veines, de faire circuler le sang en imitant le tissu cardiaque.