Ces plantes disparaissent de nos régions dans la plus grande indifférence

fleur blanche flore sauvage plante menacée
Crédits : KarenHBlack/iStock

Près de 20% des espèces végétales mondiales seraient menacées d’extinction. Une disparition qui semble moins nous préoccuper que celle qui menace les espèces animales, pourtant intimement liées à ces plantes en danger.

D’après l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), au moins un huitième des espèces végétales mondiales seront en danger d’extinction d’ici 2050. En France, l’organisation recense plus de 740 espèces de plantes menacées, soit environ 15% de la flore vasculaire nationale. Une sonnette d’alarme qui ne semble alerter ni le grand public, ni les médias.

Ces espèces végétales vouées à disparaître

De nombreuses espèces végétales sont menacées de disparition pour diverses raisons, notamment la déforestation, le changement climatique, la pollution, l’introduction d’espèces envahissantes ou encore la surexploitation. Voici quelques exemples de plantes particulièrement menacées à travers la France et le monde :

  • Bois de rose (Dalbergia) : arbre tropical fortement exploité pour son bois précieux, notamment en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est, augmentant drastiquement la déforestation.
  • Panicaut vivipare (Eryngium viviparum) : plante des milieux humides du Morbihan en danger critique d’extinction en raison de la disparition de son habitat naturel​.
  • Astragale de Marseille (Astragalus tragacantha) : plante typique des garrigues littorales classée en danger en raison de la surfréquentation des zones côtières.
  • Saxifrage de Gizia (Saxifraga giziana) : espèce en danger critique observable dans le Jura, souffrant de la perturbation de son habitat​.
  • Baobab (Adansonia) : arbre d’Afrique menacé par le changement climatique, affectant son habitat et sa capacité à se reproduire.
  • Certaines espèces d’orchidées : de nombreuses espèces d’orchidées sont en danger en raison de la destruction de leurs habitats naturels et du commerce illégal.
  • Pin de Wollemi (Wollemia nobilis) : découvert en 1994 en Australie, cet arbre préhistorique est l’une des espèces végétales les plus rares au monde, menacé par les incendies de forêt, les maladies et le changement climatique.
  • Rafflesia arnoldii : cette plante tropicale connue pour produire la plus grande fleur du monde souffre de la destruction de son habitat naturel en Indonésie et en Malaisie.
  • Palmiers de Madagascar : de nombreuses espèces de palmiers malgaches comme le palmier trièdre (Dypsis decipiens) sont menacées par la déforestation et la collecte illégale.
  • Euphorbia obesa : cette plante endémique d’Afrique du Sud est menacée par le braconnage et la destruction de son habitat.
  • Nepenthes : les plantes carnivores du genre Nepenthes sont menacées par la perte de leurs habitats tropicaux et par la collecte pour le commerce des plantes exotiques.
  • Raymonda pyrenaïca : fleur des Pyrénées menacée par le réchauffement climatique.
orchidée fleur rose sauvage espèce végétale flore plantes en danger
Orchidée pyramidale pourpre d’Europe (Anacamptis pyramidalis) – Crédits : Wirestock/iStock

Pourquoi la disparition des espèces végétales concerne moins le grand public que celle des espèces animales

Du fait de leur apparence et de leur comportement, les animaux, et plus particulièrement les mammifères et les oiseaux, suscitent plus d’empathie que les plantes, réduisant par la même occasion leur visibilité médiatique.

De plus, le grand public dispose généralement de moins de connaissances sur les plantes et leurs rôles écologiques que sur les animaux, plus facile à identifier et à s’y attacher. Sans compter le rôle que joue la faune sauvage au sein des différentes cultures (mythologies, religions, symboles nationaux, etc.), souvent envisagée comme des totems ou emblèmes.

Les plantes, bien que présentes dans notre environnement quotidien, sont ainsi perçues, à tort, comme faisant partie du décor plutôt que comme des êtres vivants avec lesquels nous interagissons directement.

Ours polaire Arctique Pôle Nord fonte des glaces, icebergs et réchauffement climatique
Crédits : NiseriN/iStock