in

Cette plante pourrait aider les humains à survivre sur Mars

Crédits : INRA DIST / Wikimedia Commons

L’idée de faire pousser des denrées sur la planète Mars n’a absolument rien de simple. Des chercheurs ont toutefois récemment trouvé un moyen de fabriquer de l’engrais sans avoir recours aux déjections humaines. Selon les scientifiques, la luzerne est en effet une plante qui pourrait se développer aussi bien que sur Terre.

Une meilleure alternative que les excréments

Faire pousser des plantes sur Mars ? Pourquoi pas. En tout cas, l’idée fait son chemin depuis plusieurs années, en vue de la future colonisation de la planète rouge. En 2020 par exemple, des chercheurs ont recréé le sol de Mars à l’aide d’échantillons de la NASA afin de mettre au point des solutions permettant de booster l’agriculture une fois sur place. Depuis 2016, des chercheurs néerlandais étudient aussi la culture de plantes vivrières sur un sol martien simulé et ont récemment expérimenté la culture de haricots verts à l’aide d’un composant de l’urine humaine en guise d’engrais.

Citons également le film Seul sur Mars (2015) avec Matt Damon, dans lequel l’astronaute Mark Watney parvient a survivre en faisant pousser des pommes de terre grâce à ses propres excréments. Or, si la NASA a confirmé il y a quelque temps que cette technique pourrait fonctionner, il existe certainement de meilleures alternatives. Dans une étude publiée dans la revue PLOS One le 17 août 2022, des scientifiques de l’Iowa State University (États-Unis) ont par exemple justement détaillé l’une de ces solutions.

perseverance
Crédits : NASA/JPL

Un « végétal miracle »

« La faible teneur en nutriments du sol martien et la forte salinité de l’eau les rendent impropres à une utilisation directe pour la propagation de cultures vivrières sur Mars. Il est donc essentiel de développer des stratégies pour améliorer la teneur en nutriments du sol martien et pour dessaler l’eau saumâtre pour les missions de longue durée », ont déclaré les chercheurs.

Les auteurs de l’étude ont évoqué un « végétal miracle » : la luzerne, une plante vivace que l’on utilise sur Terre depuis des millénaires afin de nourrir le bétail. Nous en consommons également les graines germées crues. Selon les chercheurs, la luzerne pourrait survivre sur le sol martien, ce dernier étant dépourvu de matière organique ou de microbes. Or, il se pourrait bien que la plante puisse malgré cela se développer de manière aussi saine que sur la Terre. Par ailleurs, les chercheurs sont allés plus loin et ont fait une découverte. La luzerne pourrait ensuite être utilisée en tant qu’engrais dans le but de faire pousser d’autres plantes telles que la laitue, le navet ou encore le radis. Or, il s’agit de trois végétaux nécessitant peu d’entretien qui poussent rapidement et n’ont pas de grands besoins en eau.

Si ces recherches donnent évidemment de l’espoir, les futurs colonisateurs de Mars devront faire face à un problème de taille : la non-disponibilité en eau douce. Toutefois, les auteurs de l’étude pensent que l’eau saumâtre de Mars pourrait être traitée avec un type de bactéries marines avant un filtrage à l’aide de roches volcaniques. Ce procédé pourrait ainsi permettre de produire l’eau douce nécessaire aux cultures.