in

Une première planète découverte en orbite autour de trois étoiles ?

Crédits : Capture d'écran Youtube

Une équipe d’astronomes soupçonne la présence d’une planète géante gazeuse à l’intérieur du système GW Orionis. Si la découverte venait à être confirmée, il s’agirait du premier monde isolé en orbite autour de trois étoiles. Les détails de l’étude sont publiés dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Un système particulier

GW Ori est un jeune système stellaire situé à 1 300 années-lumière de la Terre dans la constellation d’Orion. Et comme tous les jeunes systèmes stellaires, il est entouré d’un énorme disque de poussière et de gaz. Toutefois, étonnamment, GW Ori est un système avec non pas une étoile, ni à deux, mais à trois étoiles.

Les deux premières tournent l’une autour de l’autre tous les 241 jours à une distance d’environ une unité astronomique (distance Terre-Soleil, soit environ 150 millions de km). Le troisième objet de la triplette évolue quant à lui autour de la paire tous les onze ans et demi sur une orbite mal alignée à une distance de huit unités astronomiques.

Comme si cela n’était pas assez intrigant, son disque est divisé en deux. Et chose étonnante, la bague extérieure est inclinée à environ 38 degrés. Comment l’expliquer ? Pour tenter de le comprendre, des chercheurs se sont appuyés sur le réseau d’antennes ALMA, retrouvé au Chili, pour sonder la géométrie particulière de ce système plus en détail.

Des observations directes combinées à des simulations informatiques ont permis de comprendre que ce désalignement était principalement l’oeuvre de l’attraction gravitationnelle conflictuelle des trois étoiles impliquées dans différents plans. Cependant, selon les chercheurs, ce ne serait pas le seul facteur en jeu.

Une planète géante ?

En analysant les deux anneaux de poussière observés autour des trois étoiles, les astronomes ont en effet relevé une lacune substantielle dans l’un de ces disques. Et selon eux, seule la présence d’une planète pourrait expliquer cette configuration étonnante. Ce monde serait ainsi une géante gazeuse de type Jupiter. Rappelons que ces planètes sont généralement les premières à se former au sein des systèmes stellaires. Des planètes telluriques comme la Terre, Mars ou Vénus suivent ensuite.

Notez que si une forme de vie familière pouvait habiter cette géante, elle ne serait pas réellement capable de voir ces trois étoiles. D’après les auteurs, elle ne verrait que les deux les plus à l’intérieur qui, évoluant si près l’une de l’autre, apparaitraient finalement comme un seul point de lumière.

planète
Une image réalisée par ALMA, à gauche, montre la structure annulaire du disque GW Ori, l’anneau le plus interne étant séparé du reste du disque. L’image de droite montre l’ombre de cet anneau le plus interne sur le reste du disque. Crédits : ESO/L. Calçada, Exeter/Kraus et coll.

Des planètes autour de systèmes doubles ont déjà été rapportées, mais jamais autour de trois étoiles. Si la découverte se confirme, il s’agirait donc d’une première, malgré les estimations selon lesquelles au moins un dixième de toutes les étoiles se regroupent dans des systèmes triples ou plus. Elle renforcerait également l’idée que la formation des planètes est plus courante qu’on ne le pensait. D’autres observations sont attendues dans les prochains mois.

Les chercheurs espèrent en effet obtenir une preuve directe de la présence de cette planète.